Suivre La Chronique

Triple décision sur le droit passerelle, l’UCM insatisfaite

Sujets relatifs :

, ,
Triple décision sur le droit passerelle, l’UCM insatisfaite

L’UCM souhaite que le droit passerelle soit prolongé jusqu’à la fin de l’année pour l’ensemble des secteurs.

Le gouvernement a pris une triple décision concernant le droit passerelle. Pour l’UCM, les conditions nouvelles ne couvrent pas la totalité des besoins des indépendants.

Le gouvernement a décidé de prolonger le droit passerelle accessible aux indépendants. Une mesure applaudie, même si l’UCM n’est pas rassurée par son délai de prolongation. En effet, selon les secteurs ou les contraintes, la prolongation est plus ou moins importante :
  • Pour les secteurs obligés de fermer leurs portes lors du confinement (horeca, commerce non alimentaire, coiffeurs,…), le droit passerelle dit de soutien à la reprise est prolongé jusqu’à la fin octobre.
     
  • Pour les indépendants contraints à la fermeture, surtout pour l’événementiel, le droit passerelle pour interruption d’activité reste accessible jusqu’à la fin de l’année.
     
  • Les indépendants forcés de cesser leur activité faute de clients (professions libérales, industrie, informatique, conseils et services aux entreprises, construction,…) n’auront plus accès au droit passerelle dès la fin août.
L’UCM souhaite cependant que le droit passerelle soit prolongé jusqu’à la fin de l’année pour l’ensemble des secteurs, surtout pour la dernière catégorie. En avril, les indépendants forcés de cesser leur activité faute de clients ont été environ 200.000 à demander le droit passerelle dans des secteurs théoriquement autorisés à fonctionner. Fermer la porte dès septembre crée donc un risque important de cessations évitables voire de précarité.
 

Nous vous recommandons

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

La Confédération Construction affirme que 54% des entrepreneurs et des installateurs demandent une avance sur paiement, contre 42% il y a un an. Si les entreprises de construction sont plus nombreuses à demander une avance,[…]

29/06/2022 | Socio-Economie
Les faillites explosent au mois de mai

Les faillites explosent au mois de mai

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Enquête

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Plus d'articles