Suivre La Chronique

Trois gros chantiers de voiries en Communauté germanophone

Sujets relatifs :

Le ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière, Maxime Prévot, a signé l'approbation des offres de marchés publics de travaux visant à réhabiliter deux tronçons de voiries situées en Communauté germanophone. Un troisième dossier est en préparation.

Afin de réduire au maximum les nuisances liées aux chantiers routiers, deux des trois réhabilitations envisagées font l'objet d'un marché commun, reposant sur une étroite collaboration entre le Spw et les communes concernées. De cette manière, les aménagements à réaliser par les différents niveaux de pouvoirs pourront être finalisés au cours d'un seul et même chantier, ce qui réduit de facto les désagréments pour le citoyen et permet de réaliser des économies d'échelles en termes de prix et de délais de réalisation. Le troisième chantier annoncé s'inscrit lui dans le cadre du Plan Infrastructures 2016-2019. Les trois chantiers sont les suivants.

N676 'Amel: réhabilitation d'une section entre Amel et Walleroder-Brücke

Les travaux s'effectueront sur 2,8 km, sur la section de la N676 reliant Amel et Walleroder-Brücke. Ils consisteront en la réfection complète du revêtement, la réalisation de trottoirs et de trois aqueducs passant sous la voirie, ainsi qu'en la pose d'un nouveau réseau d'égouttage, de conduites de distribution d'eau et de gaines pour fibres optiques. Cet important projet fait l'objet d'un marché commun Spw-commune d'Amel, piloté par la Direction des Routes du Spw.

Le début des travaux est planifié pour le printemps 2017, avec éventuellement la pose d'impétrants fin de cette année, sous réserve des conditions météorologiques. L'ensemble du chantier est évalué à près de 3 millions d'euros Tvac, dont près de 1,5 million à charge de la Wallonie dans le cadre de la politique en matière d'infrastructures routières.

N626 ' Saint-Vith: chantier de la section Laiterie-Prümerberg (phase III)

La N626 fait actuellement l'objet d'un chantier en différentes phases. Les deux premières, en cours, concernent un tronçon de plus de 2 km situé entre Eiterbach et Setz et un tronçon de près de 1,5 km entre Kreis et Eiterbach.

La troisième et dernière phase du chantier va être lancée. Elle concerne une portion de 3 km de la N626 entre Laiterie et Prümerberg sur le territoire de Saint-Vith. Concrètement, les travaux consisteront en la réhabilitation complète du revêtement, la construction de trottoirs et la mise en place de bordures-filets d'eau et de signalisations. Cet important projet fait également l'objet d'un marché commun, fruit d'une collaboration entre le Spw et la Ville de Saint-Vith, et est piloté par la Direction des Routes du Spw.

Ces travaux débuteront lorsque les travaux des phases I et II seront terminés, soit au printemps 2017 (sous réserve des conditions météorologiques). Le coût des travaux de la phase III est évalué à plus de 2.650.000 euros Tvac, dont plus de 2.550.000 euros à charge de la Wallonie dans le cadre de la politique en matière d'infrastructures routières.

N67 ' Eupen: réhabilitation de la route de Montjoie

Le dossier lié à ce chantier, repris au Plan Infrastructures 2016-2019, est en cours de finalisation au sein de la Direction des Routes du Spw. Sous réserve de l'obtention du permis d'urbanisme, la réalisation des travaux devrait se dérouler dans le courant de l'année 2017, après adjudication des travaux. Ce projet, estimé à 2 millions d'euros, sera intégralement pris en charge par la Wallonie dans le cadre du Plan Infrastructures 2016-2019.

Nous vous recommandons

Comment Jacques Delens a fait de l’économie circulaire un business model

Comment Jacques Delens a fait de l’économie circulaire un business model

En 2016, le gouvernement bruxellois a lancé le Programme Régional en Economie Circulaire (Prec) doté d’un budget annuel  d’environ 13 millions d’euros. L’entreprise de construction Jacques[…]

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Les acteurs belges de l'immobilier s’installent massivement au Luxembourg

Les acteurs belges de l'immobilier s’installent massivement au Luxembourg

Architecte: 5e profession libérale à la croissance la plus rapide

Architecte: 5e profession libérale à la croissance la plus rapide

Plus d'articles