Suivre La Chronique

Un an de RGPD: bilan plutôt positif

Sujets relatifs :

Un an de RGPD: bilan plutôt positif

Voilà un an qu’était appliqué le fameux Rgpd (Règlement général sur la Protection des Données) de l’UE. C’était donc l’occasion de dresser un premier bilan. Ce que fait la Commission européenne en publiant les résultats d'un Eurobaromètre spécial sur la protection des données. Ils montrent que les Européens sont relativement bien informés des nouvelles règles en la matière, de leurs droits et de l'existence d'autorités nationales auxquelles ils peuvent s'adresser pour obtenir de l'aide en cas de violation de leurs droits.
Plus précisément, les résultats de l'Eurobaromètre, qui reposent sur le point de vue de 27.000 Européens, montrent que 73% des personnes interrogées ont entendu parler d'au moins un des six droits testés garantis par le Rgpd. Les droits que les citoyens connaissent le mieux sont le droit d'accéder aux données les concernant (65%), le droit de corriger les données si elles sont erronées (61%), le droit de s'opposer à faire l'objet de marketing direct (59%) et le droit de faire supprimer les données les concernant (57%).

Une lecture longue et fastidieuse

En outre, 67% des personnes interrogées ont connaissance du Rgpd et 57% sont informées de l'existence des autorités nationales chargées de la protection des données. Les résultats montrent également que la protection des données est un sujet de préoccupation puisque 62% des personnes interrogées se disent préoccupées par le fait qu'elles n'exercent pas un contrôle total sur les données à caractère personnel fournies en ligne.
Néanmoins, seuls trois Européens sur dix sont au courant de l'ensemble de leurs nouveaux droits en matière de données et sur les 60% d'Européens qui lisent leurs déclarations de confidentialité, seuls 13% les lisent entièrement, ces documents étant trop longs ou trop difficiles à comprendre.
Dans ce contexte, la Commission lance une campagne de sensibilisation pour encourager les citoyens à lire les déclarations de confidentialité et à optimiser leurs paramètres de confidentialité. Un nouveau rapport sur l'application du Rgpd est prévu en 2020.
 

Arnaque
Le SPF Economie met en garde les entreprises envers une arnaque au Rgpd pour laquelle elle a déjà reçu des dizaines de signalements. Bon nombre d’entreprises ont en effet reçu une lettre ou un e-mail les invitant à effectuer un paiement à une organisation inconnue qui serait responsable de l'application du nouveau Rgpd. Le SPF Economie encourage dès lors les entreprises à faire preuve de la plus grande vigilance en vérifiant de qui émane cette proposition, d’une part, et en ne communiquant aucune donnée confidentielle de l’entreprise, d’autre part.
En effet, une instance officielle telle que l’UE ne demande jamais de communiquer des mots de passe ou des données bancaires ou personnelles par e-mail, par Sms ou par téléphone.
Le SPF Economie conseille dès lors aux entreprises qui auraient effectué des versements de contacter leur banque aussi vite que possible et de déposer une plainte auprès de la police locale de leur région.

Nous vous recommandons

Le chômage économique en forte hausse

Le chômage économique en forte hausse

Durant le 2e trimestre 2019, le chômage économique affichait un taux de 0,8%, soit près du double du taux de 2018! C’est ce qui ressort d’une récente enquête du prestataire de services RH Acerta. Bien[…]

19/09/2019 | SocialSocio-Economie
Les Européens à Bruxelles

Les Européens à Bruxelles

Brexit: entreprendre c’est prévoir

Entreprise

Brexit: entreprendre c’est prévoir

Feu vert pour le futur parc d’activité économique de Bouge

Feu vert pour le futur parc d’activité économique de Bouge

Plus d'articles