Suivre La Chronique

Un espace de plus de 20.000 m² pour les entreprises à Wavre

Un espace de plus de 20.000 m² pour les entreprises à Wavre

Le projet de Wavre prévoit en priorité des bâtiments pouvant accueillir des fonctions pour Pme, bureaux, logistique, fabrication artisanale, stockage et distribution, dans le respect de l’affectation de petite industrie de la zone. (© BVI.BE)

C’est un projet à haute valeur ajoutée et durable que se propose de développer le promoteur BVI.BE dans le zoning Sud de Wavre. Avec plus de 500 nouveaux emplois, 20.000 m² pour des entreprises et des bâtiments Quasi Zéro Energie (Q-ZEN), le projet va booster le développement économique et social, non seulement de la ville de Wavre, mais également de l’ensemble du bassin de la vallée de la Dyle.

BVI.BE est avant tout une société spécialisée depuis plus de 25 ans dans le développement de parcs d’activités pour Pme. La société prévoit en priorité des bâtiments pouvant accueillir des fonctions pour Pme, bureaux, logistique, fabrication artisanale, stockage et distribution dans le respect de l’affectation de petite industrie de la zone.

C’est ainsi que plus de 20.000 m² seront dédiés aux activités non commerciales, ce qui constitue une sacrée bouffée d’air pour l’ensemble de la vallée de la Dyle à la recherche d’emplacements pour accueillir ses activités économiques.

Un délicat équilibre entre activités

Le projet prévoit aussi 7.900 m² de commerces pour s’intégrer dans le pôle existant du zoning Sud de Wavre.

Réfléchie de concert avec les autorités régionales et wavriennes, cette composante commerciale aux dimensions volontairement limitées, a été développée dans l’idée d’offrir une certaine interaction entre les futures enseignes et la composante Pme du site, mais aussi fortement encadrée afin que les futurs commerces n’entrent pas en concurrence avec les commerces existants et le centre de Wavre.

C’est ainsi que le projet n’intégrera dans ses 6 cellules que des commerces non représentés en centre-ville et complémentaires à l’offre commerciale de celui-ci (90% de l’activité ne portant que sur la vente de produits lourds).

Pas un centre commercial de plus mais un projet durable et multimodal

«Le projet bénéficie d’un contexte juridique favorable», rappelle Michel Meers, fondateur et président de BVI.BE: «Notre projet a obtenu son permis dans le respect complet des dispositions légales en vigueur et a notamment reçu une dérogation pour la construction du volet commercial; ce permis s’inscrit par ailleurs dans les objectifs du programme de révision du PCA (Plan communal d'aménagement). Nous avons voulu que notre projet respecte la vision future de Wavre pour ce zoning. Le plan communal en préparation a donc été pris en considération. Michel Meers déplore donc que certains opèrent des raccourcis et des amalgames avec des projets purement commerciaux de type shopping center. «C’est totalement inexact. Le projet, dans son volet commercial, ne peut aucunement se concevoir comme un complexe commercial de plus, similaire à d’autres noyaux comme le Douaire et l’Esplanade à Louvain-la-Neuve, dès lors que le commerce y est développé suivant le concept de retail park, soit un outil exclusivement dédié à de grandes surfaces commerciales, les enseignes n’étant pas organisées autour d’une rue commerçante ». Voilà qui est dit.

En jargon commercial, on parle de «commerces de destination», lesquels attirent une clientèle qui se déplace expressément pour une enseigne, à la différence du shopping dans lequel la clientèle vient flâner et comparer.

Des bâtiments Q-ZEN

Le site bénéficie également d’une bonne accessibilité grâce à la gare toute proche, aux 3 lignes de bus du réseau TEC, au Ravel et aux nombreux parkings (plus de 400 places). 

Le futur parc d’entreprises va également permettre de revoir les aménagements paysagers du site (plantations de 158 arbres, aménagements structurants, construction d’une piste cyclable et d’une connexion au Ravel…) tout en respectant et favorisant la biodiversité. 

Par ailleurs, le projet aura  un impact positif sur le paysage bâti puisqu’il vient s’implanter en lieu et place de bâtiments désaffectés et à l’abandon depuis des années (site Philips/Mitra).

Cerise sur le gâteau: les immeubles construits seront certifiés Breeam et s’inscriront tous dans le cadre des futurs standards Q-ZEN.

Nous vous recommandons

 La piscine de Jonfosse: des techniques qui méritent une palme

La piscine de Jonfosse: des techniques qui méritent une palme

La future piscine de Jonfosse à Liège est un des récents chantiers du groupe Greisch. Et force est de constater qu’elle a été gâtée après quelques années d’oubli: gaines[…]

Appel à auteurs de projet: le paysage de la couronne du XXe siècle

Appel à auteurs de projet: le paysage de la couronne du XXe siècle

Appel à auteurs de projets: redonner vie au parc Buchholtz

Appel à auteurs de projets: redonner vie au parc Buchholtz

La Région wallonne attribue un permis d’urbanisme au futur téléphérique de Namur

La Région wallonne attribue un permis d’urbanisme au futur téléphérique de Namur

Plus d'articles