Suivre La Chronique

Un exploit logistique

Sujets relatifs :

Un exploit logistique

null

Les équipements hydrauliques d'Atlas Copco ont démontré leur efficacité lors de la démolition nocturne d'un pont en béton armé surplombant l'A8 entre Merklingen et Nellingen en Allemagne. Outre les pinces de démolition, les marteaux et les broyeurs, l'aimant hydraulique HM2000 est également entré en action lors de la démolition et du tri des décombres. Le chantier porte sur l'élargissement de l'A8 à 6 voies et sur le développement parallèle de la liaison rapide entre Wendlingen et Ulm.

Les opérations se sont quasiment déroulées à la cadence militaire. En effet, la démolition et tous les travaux annexes devaient être bouclés en 14 heures à peine, un délai que l'entrepreneur n'a finalement pas épuisé pour mener à bien ce chantier. Pour la démolition du pont en béton armé, de 64 mètres de long, 8 mètres de large et de 1.500 tonnes, il a utilisé 8 pelles sur chenilles d'un poids de service allant jusqu'à 50 tonnes. Parmi les divers équipements, on comptait aussi plusieurs pinces pesant jusqu'à quatre tonnes, des marteaux et des broyeurs Atlas Copco. Alors que dans le passé, on procédait au dynamitage des ponts, les pelles et les équipements sont d'un tel niveau de nos jours qu'il est possible d'effectuer ce genre de travaux très rapidement. A condition de faire appel à des machines et à des processus de travail fiables. Le rythme des travaux sur chantier a été pour le moins soutenu: dès le blocage de la route, les travailleurs ont démonté les glissières de sécurité et le terre-plein central et ont protégé la chaussée avec un filet et du gravier. Ils ont ensuite procédé à la démolition des rambardes du pont, des éléments massifs en béton et de la superstructure. De plus, ce pont surplombant l'A8 ne disposait d'aucun pilier central de sorte que les pelleteuses n'ont pas pu travailler, comme d'habitude, par dessus, mais uniquement depuis la chaussée. D'où l'importance de disposer d'équipements permettant une utilisation ciblée et un dosage précis des performances

Les pinces et marteaux ont également été d'une aide précieuse pour la réussite de cette démolition, tout comme l'aimant hydraulique HM 2000. Ce dernier, destiné aux engins porteurs de 15 à 45 tonnes, est parfaitement adapté pour trier rapidement la ferraille des décombres.

Après la démolition, l'entreprise a entamé la construction d'un nouveau pont de 87mètres de long et de 6,4 m de haut. Le nouvel ouvrage, d'un montant avoisinant les 600.000 euros, devrait être terminé en janvier 2017.

Nous vous recommandons

Le Tour de France continue pour Wanty

Le Tour de France continue pour Wanty

C’est un pas de plus qui a été franchi dans le développement de Wanty avec l’ouverture d’une toute nouvelle filiale à Paris, le premier siège du groupe à l’international. […]

Just call me Derbigum

Just call me Derbigum

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Entreprise

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Plus d'articles