Suivre La Chronique

Un immeuble de kots étudiants en bois lamellé-croisé

Sujets relatifs :

, ,
Un immeuble de kots étudiants en bois lamellé-croisé

Le promoteur immobilier Bpi (groupe Cfe) envisage de réaliser 94 kots pour étudiants non loin du quartier Dansaert à Bruxelles.

© sdr

Baptisé Camusel, ce projet utilise des panneaux de bois lamellé-croisé (cross laminated timber, Clt), également appelés panneaux massifs. Le procédé s'inspire de la production de bois laminé, notamment de panneaux multiplex.

Selon Jacques Lefèvre, Ceo de Bpi, l'avenir du secteur de la construction est au Clt, même s'il estime que cette technique en est encore à ses balbutiements en Belgique.

Le marché des logements étudiants est en plein essor. D'ici 2025, Bruxelles comptera près de 10.000 étudiants de plus qu'aujourd'hui. Une perspective qui offre des possibilités d'investissement intéressantes. Fort de ce constat et de son expérience dans la construction de kots étudiants à Bruxelles (dont Erasmus Gardens, l'hôpital Erasme ou encore l'ancien siège de Solvay), Bpi franchit un pas de plus avec le projet Camusel qui s’étend sur une superficie hors sol de 2.500 m². 

A grande échelle

Le choix du Clt comme matériau de construction principal par le bureau d'architectes bruxellois Árter, en charge du projet, est donc innovant dans la mesure où le Clt n'a jamais été utilisé à aussi grande échelle en Belgique. Pourtant, le bois lamellé-croisé – fourni ici par le groupe Terryn de Moorslede – offre une multitude d'avantages. Il réduit la durée du processus de construction et accélère de ce fait la livraison. Il s'agit en effet d'une construction à sec à base d'éléments préfabriqués, ce qui permet de réaliser le gros œuvre jusqu'à trois fois plus rapidement qu'un gros œuvre traditionnel.

Empreinte minime

L'utilisation de Clt réduit également l'empreinte écologique. Le carbone est stocké dans le bois et même l'énergie consommée pendant le processus de production est réduite à sa plus simple expression. Les normes de sécurité du bois lamellé-croisé sont par ailleurs similaires à celles de matériaux traditionnels, tandis que sa stabilité au feu et son étanchéité à l'air sont excellentes. Enfin, le faible poids de ce matériau permet d'alléger les fondations du bâtiment.

«Les travaux du Camusel devraient débuter d'ici l'été afin de permettre aux étudiants de s'y installer à la mi-2018. Soit 6 mois plus tôt qu'un projet de construction classique», conclut Béranger Dumont, responsable de projet chez Bpi.

 

Nous vous recommandons

Un nouveau projet de pavillons modulaires à Watermael-Boisfort

Un nouveau projet de pavillons modulaires à Watermael-Boisfort

Après l’installation de pavillons modulaires en bois à la Cité Modèle en avril dernier, un nouveau projet de pavillons préfabriqués a vu le jour: le projet Dries à Watermael-Boitsfort,[…]

Nouveaux logements sociaux pour personnes âgées à Molenbeek

Nouveaux logements sociaux pour personnes âgées à Molenbeek

Le projet «Potiers-Verdure», 66 logements sociaux au cœur de Bruxelles

Le projet «Potiers-Verdure», 66 logements sociaux au cœur de Bruxelles

Home Invest Belgium livre le projet «The Fairview» à Woluwe-Saint-Lambert

Home Invest Belgium livre le projet «The Fairview» à Woluwe-Saint-Lambert

Plus d'articles