Suivre La Chronique

Un million d'armatures Leds pour la Deutsche Bahn

La compagnie de chemins de fer allemande Deutsche Bahn lance un gigantesque programme de remplacement qui consistera à installer, durant les 15 prochaines années, un million d'armatures Leds. Tous les éclairages conventionnels, incluant néons, lampes au mercure et au sodium, seront remplacés. L'investissement s'élève à 4 milliards d'euros. L'opération complète concerne 5.400 gares, 4.700 chantiers et 50 dépôts ferroviaires. Chaque endroit désormais modernisé ou rénové sera en outre directement équipé d'éclairage Leds. Plus de 400 fournisseurs s'étaient portés candidats pour le contrat. La Deutsche Bahn a sélectionné 5 fournisseurs préférentiels: Philips Lighting, Hellux, Norka, Pracht et Schmidt.

Ce projet allemand n'est pas une première mondiale en matière de transports publics. Il y a 3 ans, le métro parisien, le plus emprunté d'Europe après celui de Londres, avait déjà décidé de passer intégralement aux Leds. Ce projet sera livré cette année. Mais il ne s'agit «que» d'un quart du nombre de Leds que les chemins de fer allemands s'apprêtent à installer. A Paris, Philips collabore avec la société française Step pour installer 250.000 points lumineux à Leds dans 302 stations de métro.

Nous vous recommandons

Le secteur du chauffage souhaite un durcissement du pacte vert européen

Le secteur du chauffage souhaite un durcissement du pacte vert européen

L’ATTB (Association pour les Techniques Thermiques en Belgique) soutient le «Fit for 55», un ensemble de propositions législatives qui devraient permettre d’atteindre la neutralité climatique dans l’UE[…]

17/09/2021 | HVAC & ElectroUE
La Régie des Bâtiments achève le toit-terrasse du Bozar

La Régie des Bâtiments achève le toit-terrasse du Bozar

Un nouvel ensemble de logements basse énergie inauguré à Evere

Un nouvel ensemble de logements basse énergie inauguré à Evere

Le secteur de la construction souhaite augmenter le nombre d’ouvriers de 20% d’ici 2030

Enquête

Le secteur de la construction souhaite augmenter le nombre d’ouvriers de 20% d’ici 2030