Suivre La Chronique

Un nouveau jalon de choix pour le piétonnier à Bruxelles

Sujets relatifs :

,
Un nouveau jalon de choix pour le piétonnier à Bruxelles

Le bâtiment (19.000 m2), en bonne partie vide dans son (triste) état actuel. (© sau-msi.brussels)

Le Gouvernement bruxellois a chargé la Société d’Aménagement urbain (Sau) de conclure la procédure de vente de l’ancien immeuble d’Actiris (19.000 m2) avec le consortium sélectionné, à savoir VDD Project Development - Vervoordt r.e.

Situé face à la Bourse, le long du piétonnier (en cours de réalisation) au centre-ville, le bâtiment occupe plus de la moitié d’un l’îlot triangulaire. Le projet choisi contribuera au redéploiement de l’hypercentre actuellement mené par la Ville de Bruxelles grâce, notamment, à l’installation de l’enseigne Eataly sur 3.500 m2 au rez-de-chaussée et au 1er étage, mais aussi grâce à la mixité des fonctions, dont du logement, prévue sur les 7 étages de cet immeuble qui occupe une position stratégique.

Multicritères

Une procédure de vente à conditions rondement menée par la Sau ceci dit, soit en un peu moins d’un an au total. Au fil des différentes étapes de la procédure, la Sau a pris en compte, au-delà du seul prix d’achat, des critères liés au savoir-faire et à l’expérience, à la vision urbanistique, à la qualité architecturale, à la durabilité, au programme d’occupation bien charpenté, à la mixité des fonctions, à l’offre commerciale, à l’animation du bâtiment, au planning de reconversion réaliste,…, explique Gilles Delforge, le directeur de la Sau. 

The Dome

C’est donc le projet The Dome de VDD Project Development  et Vervoordt r.e., tous deux actifs dans la rénovation de sites d’intérêt historique, qui redonnera une nouvelle vie à l’ancien immeuble d’Actiris qui faisait figure de dent creuse sur les boulevards du centre. L’offre commerciale de The Dome sera complétée par un Delhaize, déjà existant, mais proposant un nouveau concept urbain au rez-de-chaussée et un supermarché classique au sous-sol. Les étages seront consacrés au logement, on prévoit une soixantaine d’appartements, et aux activités économiques, dont un espace de co-working de 7.500 m2 exploité par Fosbury&Sons. La coupole de l’immeuble sera accessible au public et offrira une vue panoramique sur la ville.

Une identité architecturale forte

Les promoteurs se sont associés avec les architectes gantois Coussée & Goris, qui ont signé la bibliothèque municipale De Krook à Gand ou le centre des visiteurs du Zwin à Knokke-Heist. Ils réinterpréteront ici l’architecture haussmannienne, typique des boulevards centraux. Le bâtiment, qui avait largement perdu de sa superbe, devrait donc retrouver une identité architecturale forte. Rue Marché aux Poulets, la partie du bloc présentant une moindre valeur architecturale sera remplacée par une nouvelle construction.

Sans éneie fossile

Le projet ambitionne un fonctionnement indépendant des énergies fossiles et fera un usage optimal de l’énergie disponible sur le site, en combinaison avec des techniques innovantes. Compte tenu de l’excellente connexion avec les transports en commun, aucun parking pour voitures n’est prévu, hormis 5 emplacements pour véhicules électriques partagés, mais le bâtiment sera largement équipé pour le rangement de vélos.

Le Gouvernement bruxellois a chargé la Société d’Aménagement urbain (Sau) de conclure la procédure de vente de l’ancien immeuble d’Actiris (19.000 m2) avec le consortium sélectionné, à savoir VDD Project Development - Vervoordt r.e.

 

Occupation provisoire

Dans l’attente des autorisations nécessaires pour sa reconversion, une occupation provisoire est prévue pour une partie importante de l’îlot via un accord avec Entrakt.

Pour la suite de la procédure, la Sau accompagnera l’acquéreur qui doit déposer une demande de permis dans les 9 mois, jusqu’à l’obtention de celui-ci, attendue pour fin 2020. La réouverture du bâtiment complètement rénové est prévue en 2023. Cinq ans de patience donc et l’espoir que ce projet fera des émules le long du futur piétonnier bruxellois.

Nous vous recommandons

Peri se renforce dans l’impression 3D

Peri se renforce dans l’impression 3D

Le constructeur allemand de coffrages et échafaudages Peri est entré au capital de la société danoise Cobod International, spécialisée dans l’impression 3D du béton et basée à[…]

21/11/2018 | ConstructionImpression 3D
Le Parlement européen financera la rénovation de la maison du peintre Antoine Wiertz

Le Parlement européen financera la rénovation de la maison du peintre Antoine Wiertz

Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde

4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde

Plus d'articles