Suivre La Chronique

Un nouveau quartier mixte sur les ruines de l’ancienne école de la Garenne à Charleroi

Sujets relatifs :

Un nouveau quartier mixte sur les ruines de l’ancienne école de la Garenne à Charleroi

L’ancienne école de la Garenne à Charleroi a connu par la suite de nombreuses affectations avant de se muer en chancre urbain. Cette image appartiendra très bientôt au passé. (© Ville de Charleroi)

Le 12 septembre 2018 a commencé la démolition de l’ancienne école de la Garenne à Charleroi qui, avant de devenir un chancre immonde, fut tour à tour une école, un orphelinat, un abri pour les Restos du Cœur et le siège du Service Logistique Communal (SEM).

La mise à nu du site de 2,2 ha à la Broucheterre, au nord de la ville, devrait s’étaler jusqu’en novembre prochain. Après quoi, le terrain pourra accueillir le «5ème Elément», nom donné au projet initié par la Sambrienne, la Société de Logements de Service Public (SLSP) de Charleroi et de Gerpinnes. 

Le 12 septembre 2018, les grues et autres pelleteuses mécaniques de l’entreprise Eloy sont entrées en action. Les travaux de démolition s’étendront jusque courant novembre. (© Ville de Charleroi)

«Il s’agit d’un éco-quartier mixte d’une superficie globale de 7.000 m2 où seront érigés 150 logements publics dont 80 seront destinés à la location et 40 destinés à la vente. Ce projet, inscrit dans le programme de renouveau de la ville, en complément des grands chantiers qui vont se développer dans le cadre de Charleroi District Créatif, prévoit aussi la création de 30 kots étudiants dans la perspective du développement de la future Cité des Métiers toute proche ainsi que des bureaux pour y rassembler les deux cents membres du personnel de la Sambrienne», rappelle Fabrice Jacqmin, un des directeurs de la Sambrienne. Tous les bâtiments répondront au standard NZEB (Nearly Zero Energy Building).

L’investissement s’élève à quelque 40 millions d’euros y compris l’aménagement des abords.

Six bureaux d’architecture sont actuellement en lice pour s’occuper du projet. La procédure de sélection étant en cours, on devrait connaître d’ici peu le nom de l’heureux élu.

La pose de la première pierre est envisagée en 2021. Et le chantier devrait être livré courant 2024.

 

Nous vous recommandons

Beaucoup plus d'absences sur les chantiers

Beaucoup plus d'absences sur les chantiers

Pour juguler les absences sur chantiers, la Confédération Construction demande un cadre législatif pour les tests rapides et le retour de la quarantaine de 7 jours.   Selon une enquête de la[…]

12/11/2020 | SantéChantiers
Joint-venture entre BESIX et Donati pour la construction de tunnels et de ponts en Italie

Joint-venture entre BESIX et Donati pour la construction de tunnels et de ponts en Italie

Vers une réduction de l’impact environnemental du béton

Vers une réduction de l’impact environnemental du béton

Vers la construction 4.0 : projet Build4Wal

Vers la construction 4.0 : projet Build4Wal

Plus d'articles