Suivre La Chronique

Un nouveau quartier prend vie à Herstal

Sujets relatifs :

,
Un nouveau quartier prend vie à Herstal

Le nouveau quartier d’Herstal comprend 12 maisons et 48 appartements, sociaux ou à loyer d’équilibre, qui allie qualité architecturale, efficacité énergétique, mixité sociale et accessibilité. (© UVCW)

Le 22 mars 2019 a eu lieu à Liers (Herstal) l’inauguration de 60 nouveaux logements publics en présence d’un gratin d’élus locaux accompagné du management et du personnel de la SRL Herstal (Société Régionale du Logement), maître d’ouvrage de ce projet de 12 maisons et 48 appartements de nouvelle génération, sociaux ou à loyer d’équilibre qui allie qualité architecturale, efficacité énergétique, mixité sociale et accessibilité.

Proche de la gare et de l’ancienne cité de Liers qui avait fait son temps, ce projet longe les rues de la Digue et de la Sucrerie, deux voiries nouvellement créées. Il s’inscrit dans une continuité spatiale avec les zones déjà urbanisées proches. «Les immeubles sont sortis de terre à une allure record: le chantier a débuté en avril 2017 et, à peine 2 ans plus tard, plus d’un tiers des logements ont déjà été réceptionnés; certains sont même déjà occupés», se félicite François Vergniolle, directeur-gérant de la SRL Herstal.
Le chantier a en effet été divisé en 5 phases de construction et de location, dont la dernière se terminera en mai 2019.

Un financement public important par ces temps de disette budgétair

L’investissement est conséquent (10,75 millions d’euros) et l’effort de la Société Régionale du Logement ne l’est pas moins, puisqu’elle a pris en charge un tiers de la dépense, soit 3,9 millions d’euros sur fonds propres. Le solde est couvert à 64% par des subventions régionales. «Nous remercions bien sûr la Wallonie pour ce soutien bienvenu, qui montre que l’autorité régionale a bien pris la mesure du défi du logement public, priorité absolue du secteur», poursuit François Vergniolle.

Bien que groupées, les habitations au style architectural contemporain offrent de la variété et alternent terrasses privatives et zones semi-publiques. (© UVCW)
 

«Priorité absolue» est bien la formule qui convient… car malgré les efforts constants des sociétés de logement les besoins en logements publics restent criants en Wallonie.

Comme le déclarait Bénédicte Poll, présidente du Comité permanent des SLSP (Société de Logement de Service Public) en février dernier, au moment de la parution du Mémorandum Logement (adopté le 15 janvier 2019 par le Conseil d’Administration de l’Union des Villes et Communes de Wallonie): «nos 64 SLSP wallonnes gèrent plus de 100.000 logements d’utilité publique, soit 23% du parc locatif wallon.  Elles offrent un logement à près de 220.000 Wallons, pour un loyer moyen de 264 euros par mois. Avec des moyens dramatiquement insuffisants, elles accomplissent des miracles au quotidien. Mais en dépit de leurs efforts de tous les instants, les besoins en logements restent colossaux, certainement au regard du défi démographique des prochaines années. Ainsi, près de 40.000 ménages sont encore candidats-locataires à un logement d’utilité publique, soit environ 90.000 Wallons».

Une véritable philosophie de quartier

Dans ce contexte, le projet Herstal ressemble évidemment à une goutte dans la mer. Mais c’est un jalon de plus et il serait dommage de bouder son plaisir. D’autant que le projet a été pensé globalement pour répondre non seulement à la pénurie de logements publics, mais aussi à la crise énergétique, à la mobilité, à la mixité sociale, au respect de l’environnement, etc.

On parle ici de 12 maisons unifamiliales et de 48 appartements, comptant entre 2 et 4 chambres, le tout réparti en 5 blocs de 2 à 3 niveaux. Près de la moitié de ces logements (28) sont adaptables aux personnes âgées et à mobilité réduite. Pour la grande majorité (54) il s’agit de logements sociaux, les autres (6) étant à loyer d’équilibre.

Bien que groupées, les habitations au style architectural contemporain offrent de la variété et alternent terrasses privatives et zones semi-publiques. Tous les espaces communs sont ouverts, l’accès aux logements se fait par des escaliers extérieur. Si la végétalisation (gazon, plantations) n’est pas encore terminée vu la saison, une touche bien verte baignera l’ensemble: de nombreux espaces partagés et semi-partagés sont prévus, tels des places, jardins et pelouses délimités par des haies, un potager communautaire,…

Cerise collatérale sur le gâteau: le projet a également mis fin à une nuisance via l’assainissement d’un égout à ciel ouvert traversant le site. La jonction est désormais opérée avec les nouveaux tronçons d’égouttage et du bassin d’orage réalisés dans les rues existantes. Ce n’est pas le moindre de ses mérites…

Ce nouveau quartier suscite déjà de très nombreuses marques d’intérêt et ne manquera pas de se remplir assez rapidement.
«Les premiers occupants étaient déjà désignés voici quelques mois: il s’agit en fait de ménages qui habitaient déjà la cité de Liers, toujours existante, et qui désiraient s’installer dans nos nouveaux logements»,  précise Audrey Burette, coordinatrice Clientèle de la SRL Herstal.

Intervenants

  • Architectes:  société momentanée Pierre Maes & Associés + Contraste Architecture
  • Coordinateur Sécurité et Santé: B.C.S.S
  • Entreprise générale: société momentanée Damman + C.B.D

Nous vous recommandons

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Une semaine après la Flandre et la Wallonie, c’est la Région de Bruxelles-Capitale qui accueillait, les 14 et 15 septembre 2019, les Journées du Patrimoine. Elles ont visiblement fait le plein. Venus de Bruxelles, de[…]

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Le Delta, nouveau phare culturel namurois, entre Sambre et Meuse

Le Delta, nouveau phare culturel namurois, entre Sambre et Meuse

Plus d'articles