Suivre La Chronique

Un pont ferroviaire de 360 tonnes au fil de l’eau

Un pont ferroviaire de 360 tonnes au fil de l’eau

(© Infrabel)

© Infrabel

 Infrabel vient de procéder aux travaux de renouvellement du pont ferroviaire donnant accès à la carrière d’Aisemont (Sambreville) en enjambant la Sambre. Le nouvel ouvrage de 54 m de long, 6 m de large et 360 tonnes a été fabriqué dans la région d’Andenne, avant d’être acheminé par péniche jusqu’à son emplacement définitif.

Ces travaux spectaculaires ont nécessité une coupure exceptionnelle de 7 jours du trafic fluvial et ferroviaire.  

La péniche et son impressionnante cargaison ont quitté Andenne le jeudi 17 août pour un voyage qui aura duré, arrêts aux écluses compris, une trentaine d’heures. Au gré de la Meuse, puis de la Sambre, elle a ainsi permis d’acheminer jusqu’à Tamines, soit environ 50 kilomètres de navigation, un ouvrage dont les dimensions excluaient tout autre moyen de transport.

Capacité et sécurité accrues

Le nouveau pont ferroviaire est constitué d’une structure métallique recouverte d’une dalle en béton et remplace le pont existant arrivé en fin de vie, son tablier en métal datant de 1920 et ses éléments en béton de… 1879. Dès sa mise en service ce 28 août, le nouveau pont permettra d’augmenter la capacité de cette ligne et offrira, en prime, une sécurité accrue aux équipes techniques d’Infrabel.

Un chantier de 1,2 million d’euros

Ces travaux, réalisés quasiment en continu par une vingtaine d’hommes, ont été longuement et minutieusement planifiés. La première phase critique, soit le démontage des 2 tabliers en métal qui constituaient la structure de l’ancien pont, a été menée à bien en une journée. Une péniche a été utilisée pour transporter les éléments pesant respectivement 265 et 179 tonnes vers un site de recyclage situé à Châtelet. La journée suivante a été mise à profit pour adapter les culées du pont sur lesquelles a été posé le nouvel ouvrage. Ensuite, les équipes techniques d’Infrabel ont assuré l’installation des différents composants de l’infrastructure ferroviaire (rails, traverses, câbles de signalisation,…).

Le budget total de ce chantier s’élève à 1,2 million d’euros.

Nous vous recommandons

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Nommé «The Source», le futur siège d’Eiffage Benelux et de ses deux filiales bruxelloises (Valens et Eiffage Development) gardera un ancrage bruxellois et se situera au numéro 66 de l’avenue Demey[…]

13/01/2022 | ConstructionEnvironnement
La Chronique prend une pause hivernale

La Chronique prend une pause hivernale

Les permis de bâtir remontent la pente

Les permis de bâtir remontent la pente

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Plus d'articles