Suivre La Chronique

Un premier bateau de mer sur la Meuse grâce au dragage du SPW

Sujets relatifs :

,
Un premier bateau de mer sur la Meuse grâce au dragage du SPW

Chargement de gravier sur la Meuse à hauteur de Hermalle-sous-Argenteau par le caboteur H&S Bravery (© Somef)

La région liégeoise est de longue date accessible aux caboteurs via le canal Albert. Par contre, ce qui est neuf, c’est que ces bateaux de mer peuvent désormais accéder à la Meuse coulant (presque) en parallèle du canal Albert. Un bénéfice rendu possible grâce au dragage opéré par le SPW Mobilité et Voies hydrauliques.

La profondeur du lit de la Meuse a ainsi été harmonisée à 4 m de manière à permettre un enfoncement des bateaux jusqu'à 3,40 m, mais aussi grâce à des travaux réalisés auparavant pour permettre un enfoncement similaire à l’écluse de Monsin. 
Quelques centimètres gagnés qui pèsent lourd en tonnes transportées supplémentaires et qui attirent de nouveaux marchés pour la voie d’eau. C’est ainsi que le caboteur H&S Bravery a chargé du gravier à Hermalle-sous-Argenteau et a ensuite regagné Gunness, un port intérieur britannique, via le canal Albert, en traversant la mer du Nord, puis en remontant le fleuve Trent. Il s’agit du principe du Short Sea Shipping (SSS) ou cabotage fluviomaritime. En d’autres termes, un navire maritime effectue un transport maritime à courte distance en desservant des ports fluviaux.
 

Nous vous recommandons

Le nouveau Volvo FH réduit les coûts de carburant jusqu’à 10%

Le nouveau Volvo FH réduit les coûts de carburant jusqu’à 10%

Doté de l’I-Save, le nouveau Volvo FH améliore de trois points de pourcentage son économie de carburant par rapport à la génération précédente.  Le nouveau Volvo FH doté[…]

01/09/2020 | MatérielTransport
Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

L’Alexander von Humboldt, premier navire à naviguer 2.000 heures avec du biocarburant

L’Alexander von Humboldt, premier navire à naviguer 2.000 heures avec du biocarburant

Retour vers la rentabilité via la logistique et le transport

Retour vers la rentabilité via la logistique et le transport

Plus d'articles