Suivre La Chronique

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Le projet dessiné par le bureau d’architecture Pierre Lallemand and Partners fait la part belle aux voiries arborées, partagées et rehaussées d’un jardin d’hiver géant en son centre. (© Pierre Lallemand and Partners)

C’est une première: unis par des intérêts convergents, commerçants et riverains du boulevard de Waterloo et de l’avenue de la Toison d’Or, soutenus par de nombreux acteurs économiques, ont déposé une demande de permis d’urbanisme pour le projet de réaménagement de cette artère très fréquentée de la capitale. 

Présenté en grande pompe en avril 2019, l’avant-projet de réaménagement du tronçon urbain reliant la porte de Namur et la place Louise, un des axes les plus importants de la ville, présenté par Pascal Smet, ex-ministre bruxellois en charge de la Mobilité, ne convenait pas aux commerçants du quartier, selon lesquels ce projet n’était pas de nature à drainer suffisamment de touristes sur les lieux. 
C’est ainsi que tous les acteurs économiques du quartier du haut de la ville (associations de commerçants, BECI, BEL, Touring, Fédération belge du Stationnement, etc.), rejoints par les comités de riverains, se sont fédérés et ont mandaté le bureau d’architecture Pierre Lallemand and Partners pour concevoir un projet alternatif dont le permis d’urbanisme a été déposé début septembre.

Un quartier où il fera bon flâner 

«On a fait un screening des centres urbains où les choses se passent plutôt bien et, sur cette base, on a établi une typologie  qui permet de fluidifier le trafic via des voiries de transit pour faciliter les livraisons et permettre aux touristes de se rendre sur les lieux. Dans le souci de privilégier fluidité plutôt que vitesse, ces voies de transit seront limitées à 30 km/h. Enfin, de part et d’autre du boulevard, de larges trottoirs offrent aux commerçants des deux rives une voirie équilibrée et équitable. L’accent sera mis sur un véritable partage de la voirie par tous ses usagers (piétons, cyclistes, automobilistes)», explique Pierre Lallemand.
 
Le clou du projet est cette dentelle de verre et de bois de 18 mètres par 180 mètres de long qui accueillera un véritable jardin d’hiver sur trois niveaux, dont deux en mezzanine. (© Pierre Lallemand and Partners)

Un jardin botanique au cœur de la Ville

Mais le clou du projet est cette dentelle de verre et de bois qui accueillera un véritable jardin botanique, mais aussi petite restauration, librairie, défilés et autres manifestations culturelles. Cet objet d’architecture de 18 mètres par 180 mètres de long est constitué d’une double structure, l’une métallique, l’autre composée de losanges en bois lamellé, le vitrage étant posé à l’extérieur de la structure de bois. Cette structure est divisée en 5 éléments au rez-de-chaussée pour permettre des passages transversaux très distincts. Ces éléments à la volumétrie singulière sont reliés entre eux par une structure de pont dont le plateau horizontal accessible se situe aux alentours de 12 mètres. Ce lieu baigné de lumière est constitué de trois niveaux, dont deux en mezzanine, totalisant une surface de 4.000 m². 

Nous vous recommandons

Flandre: près de 50 millions d’euros pour une politique locale du logement

Flandre: près de 50 millions d’euros pour une politique locale du logement

Le ministre flamand du Logement va débloquer une aide de près de 50 millions d’euros en faveur des administrations locales flamandes pour soutenir leur politique du logement. A ce jour, pas moins de 255 des 300 communes[…]

18/01/2020 | FlandreLogements
UMons: d’un ancien couvent à une bibliothèque ultramoderne

UMons: d’un ancien couvent à une bibliothèque ultramoderne

Permis de bâtir: une année 2019 en baisse

Permis de bâtir: une année 2019 en baisse

Malle suspend les grands projets résidentiels jusqu’en 2021

Malle suspend les grands projets résidentiels jusqu’en 2021

Plus d'articles