Suivre La Chronique

Un projet-pilote pour produire de 4.000 à 8.000 tonnes de méthanol durable par an au port d’Anvers

Sujets relatifs :

, ,
Un projet-pilote pour produire de 4.000 à 8.000 tonnes de méthanol durable par an au port d’Anvers

Le port d'Anvers réunit différents acteurs pour produire du méthanol durable. (© Port d’Anvers)

L’Entreprise Portuaire d’Anvers lance cette année le projet Power-to-Methanol. Objectif: produire du méthanol – une matière première importante pour le port – mais durable. Un pas de plus dans la transition vers des sources d’énergie alternatives et une infrastructure portuaire neutre en carbone.

La clé du succès et de la faisabilité économique de ce projet réside dans l’innovation et l’articulation de divers secteurs d’activités dans la zone portuaire, tels que la production d’électricité, de carburants, et l’industrie chimique. Il s’agit certes d’un projet complexe, mais surtout d’une primeur pour notre pays.
Le méthanol est une matière première multi-usages dans le secteur chimique et pour bien d’autres applications. La présence d’un important cluster chimique dans la zone portuaire d’Anvers fait de cette molécule une matière indispensable pour ses opérations au quotidien. Le méthanol est en effet une base idéale pour toutes sortes de processus chimiques utilisés par les acteurs industriels du port. Des plaques d’isolation aux carburants, le port utilise chaque jour quelque 300.000 tonnes de méthanol dans la chimie et la production de carburants.

D’une matière première fossile à une matière première durable

Ce méthanol est actuellement produit à base de matières premières fossiles qui ne sont ni inépuisables ni renouvelables. En contribuant à l’introduction d’un nouveau processus de production, l’Entreprise Portuaire d’Anvers prend des mesures concrètes en faveur de la durabilité. «Concrètement, nous allons produire du méthanol à partir de CO2 capturé et d’hydrogène, un produit durable», explique Didier Van Osselaer, responsable du projet au sein de l’Entreprise Portuaire d’Anvers. «Le captage de dioxyde de carbone repose sur un nouveau processus appelé Carbon Capture and Utilisation (CCU). Ce CO2 est combiné à de l’hydrogène produit à base d’énergie verte grâce à une nouvelle installation d’électrolyse. Les deux éléments forment ensemble la base idéale pour la production de méthanol durable.»

Réduction des émissions et de l’empreinte écologique

Par tonne de méthanol produit, l’Entreprise Portuaire d’Anvers évitera le rejet dans l’air d’autant de tonnes de CO2, voire le double. Le méthanol peut par ailleurs être à terme une forme de carburant durable produisant un minimum de rejets toxiques pour les remorqueurs comme pour la circulation routière. L’Entreprise Portuaire d’Anvers nourrit du reste l’ambition de faire naviguer très prochainement le premier remorqueur au méthanol.

Pour mener à bien son projet, l’Entreprise Portuaire d’Anvers a rassemblé à ses côtés plusieurs partenaires spécialisés comme Engie, Oiltanking, Indaver, De Vlaamse Milieuholding et Helm-Proman. Plusieurs institutions expertes s’engageront également dans l’aventure.

Ce projet peut également être le premier pas – essentiel – vers un stockage saisonnier des énergies éoliennes et solaires. De plus en plus d’énergie renouvelable entre dans le système électrique et les recherches portent aujourd’hui sur les différentes manières de la stocker. Le méthanol pourrait, grâce à ses propriétés physiques, prendre une belle place dans le processus de transformation «power-to-gas» (énergie vers gaz) ou «liquid-to-power» (liquide vers énergie).
C’est Engie qui amènera son expertise en la matière dans le cadre du projet Power-to-Methanol.

Nous vous recommandons

Economie circulaire et marchés publics «verts» valent à la Belgique les félicitations de l’Europe

Economie circulaire et marchés publics «verts» valent à la Belgique les félicitations de l’Europe

La Commission européenne a publié son deuxième rapport sur la manière dont les politiques européennes en matière d’environnement sont mises en œuvre par les Etats membres. Et les bonnes[…]

La 4e édition de l’appel à projets be.exemplary  est lancée!

La 4e édition de l’appel à projets be.exemplary est lancée!

Realco surfe sur la vague de la biotechnologie environnementale

Realco surfe sur la vague de la biotechnologie environnementale

La R&D d’Atlas Copco soutenue par la BEI

La R&D d’Atlas Copco soutenue par la BEI

Plus d'articles