Suivre La Chronique

Un protocole d’accord pour mieux comprendre les aides financières aux Pme

Sujets relatifs :

, ,
Un protocole d’accord pour mieux comprendre les aides financières aux Pme

La plupart de ces outils financiers mis à la disposition des Pme sont largement méconnus par celles-ci… Les comptables auront pour mission de promouvoir, auprès de leurs clients Pme, ces différents dispositifs.

Le 11 décembre dernier, le ministre wallon de l’Economie et de l’Emploi, Pierre-Yves Jeholet, a procédé à la signature d’un protocole d’accord avec l’Ipcf (Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés) et l’Iec (Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux), organisations représentantes des comptables. Dans quel but? Faire connaître au Pme wallonnes les outils financiers mis à leur disposition par la Région.

«Ce protocole confie la mission à ces deux instituts de promouvoir, auprès de leurs clients Pme, les outils et dispositifs mis à leur disposition en Wallonie. Ce choix s’explique par la relation privilégiée qu’ils entretiennent avec les petites et moyennes entreprises. Cet accord est la suite logique de l’optimisation d’une série de dispositifs (Airbag, PFI, dispositif Sesam,…) ainsi que de la rationalisation des outils financiers mis en œuvre par le Gouvernement»,  a expliqué le ministre.

Concrètement, dans le cadre du dispositif Airbag (aide à la création d'une activité d'indépendant), si le demandeur se fait accompagner par un professionnel reconnu par les deux instituts partenaires, il se verra dispensé de plusieurs formalités administratives.
Cette nouvelle possibilité offerte aux candidats-indépendants, couplée avec le travail conséquent de simplification administrative, rend le dispositif plus en phase avec les attentes et besoins des entrepreneurs wallons.

Par ailleurs, les comptables deviendront des points-relais de référence dans le cadre de l’obtention d’informations relatives au Pfi (qui, pour rappel, permet à l’entreprise de former des travailleurs en fonction de ses besoins et à un coût plus allégé et, parallèlement, permet au travailleur d’acquérir des compétences), dont la demande se faisait jusqu’à présent via le Forem.

Enfin, les professionnels du chiffre pourront également jouer un rôle actif de conseil dans le cadre de l’obtention d’informations relatives aux outils financiers wallons et des dispositifs Sesam (aide financière pour permettre aux petites entreprises d’engager des demandeurs d’emploi inscrits au Forem) et chèques-entreprises.

Il est vrai que de nombreuses enquêtes laissent apparaître que la plupart de ces outils financiers mis à la disposition des Pme sont largement méconnus par celles-ci…

Nous vous recommandons

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Les réglementations de sécurité incendie deviennent de plus en plus strictes et l’obligation d’une assurance décennale, depuis juillet 2018, pour les couvreurs ne relève pas du hasard. De nombreux[…]

18/06/2019 | JuridiqueSécurité
Quatre grandes priorités pour la construction

Quatre grandes priorités pour la construction

L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Plus d'articles