Suivre La Chronique

Un vitrage «intelligent» pour des constructions plus vertes

Sujets relatifs :

, ,
Un vitrage «intelligent» pour des constructions plus vertes

© PHILIPPE SAMYN AND PARTNERS Architects & Engineers

L’entreprise belge Issol a mis au point un système de vitrage «intelligent» qui permet aux bâtiments d’augmenter leur autoproduction d’électricité et de stocker l’énergie solaire.

Entrepreneurs comme particuliers attendent de l’enveloppe technologique d’un bâtiment qu’elle puisse être son propre fournisseur d’électricité, particulièrement dans l’optique de l’entrée en vigueur de la directive européenne «nearly Zero-Energy Buildings». L’entreprise belge Issol répond à cet impératif par des verres équipés de cellules photovoltaïques à haut rendement. Ses vitrages feuilletés assument, par ailleurs, des fonctions architecturales essentielles: étanchéité, isolation, protection solaire, le tout en ne négligeant pas l’esthétique. 

Collaborations diverses

De Paris à Oslo, en passant par Bruxelles et Liège, Issol a démontré son savoir-faire dans l’intégration de l’énergie renouvelable au travers de collaborations avec des architectes aussi prestigieux que Philippe Samyn, Nicolas Michelin, Renzo Piano ou Shigeru Ban. La société a également collaboré avec Bouygues Constructions sur le chantier du Tribunal de Grande Instance de Paris, avec le promoteur Matexi pour l’immeuble de logements Leopold View à Evere et elle était aussi à la manœuvre pour la façade mur-rideau photovoltaïque du siège de l’entreprise de construction NCC à Stockholm. On peut encore épingler le carport photovoltaïques pour D’Ieteren Immo où une toiture de verre solaire a été installée sur les 2.400 m² de parking. L’électricité produite atteint 301 MWh par an, permettant par exemple de recharger entre 50 et 100 VW e-Golf ou près de 150 Audi Q7 e-tron par jour. 
 
 

Nous vous recommandons

Les investissements immobiliers de Cofinimmo affichent une belle santé

Les investissements immobiliers de Cofinimmo affichent une belle santé

Rien que depuis juillet 2018, 131 millions d’euros ont été investis par Cofinimmo dans l’immobilier de santé, un segment qui représente désormais 50% du portefeuille global du promoteur, soit 1,9[…]

16/11/2018 | Cofinimmo
La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

Osmose parfaite entre Art and Build et Oslo Architectes

Osmose parfaite entre Art and Build et Oslo Architectes

Quel est le profil des acheteurs immobiliers ?

Quel est le profil des acheteurs immobiliers ?

Plus d'articles