Suivre La Chronique

Une Cité qui n'en est pas une

Une Cité qui n'en est pas une

null

Une ville flambant neuve d'une capacité d'environ 35.000 habitants, mais sans aucun habitant' C'est le projet de Pegasus Global Holdings dans le désert du Nouveau-Mexique aux Etats-Unis. Elle sera déserte car elle servira de banc d'essai aux technologies liées à l'urbanisme et au développement durable, mais sans interférence avec l'homme.

Ce «Center for Innovation Testing and Evaluation», en abrégé quelque peu ironique «Cite», s'étalera sur 1,6 km² et sera calqué sur la ville américaine moyenne de Rock Hill en Caroline du Sud. Il comprendra un centre-ville avec administration communale et tours de bureaux, banlieues résidentielles, un grand centre commercial, une église, un commissariat et un petit aéroport régional. Des installations industrielles sont également prévues tout comme des zones agricoles et d'autres districts pour la gestion de l'eau ou pour la production d'énergie verte à partir de biomasse, solaire, éolien et géothermie. L'ensemble du projet pourrait ainsi s'étaler sur près de 39 km².

Le coût de cette «ville-laboratoire» est estimé à environ 1 milliard de dollars. Elle sera destinée aux agences fédérales du transport, de l'énergie ou de la sécurité civile, aux universités et organismes de recherches, aux Ong et aux industriels désireux de tester en conditions (quasi) réelles leurs produits et services.

Les promoteurs justifient leur choix d'une ville sans habitant par 'leur volonté de tester des technologies avancées sans risque pour d'éventuels riverains et de s'affranchir de réglementations trop strictes. Et de citer l'exemple des voitures sans pilote qui pourront sillonner les rues sans risque. L'absence d'interférence humaine devrait également faciliter la récolte de données fiables, non perturbées par des interventions extérieures à l'expérimentation.

Le projet devrait créer 350 postes et dix fois plus d'emplois indirects pour son exploitation.

Il faut malgré tout préciser que le projet date déjà de 2012 et qu'il a été ajourné plusieurs fois depuis, notamment pour des raisons foncières et de proximité avec un parc naturel.

Nous vous recommandons

Nouvelle tuile tempête chez Wienerberger

Nouvelle tuile tempête chez Wienerberger

A quoi ressemble la tuile tempête idéale? Wienerberger a posé la question aux couvreurs eux-mêmes afin de développer, en collaboration avec des professionnels chevronnés, une tuile tempête unique qui[…]

21/08/2019 | Wienerberger
La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

Manitou: nouveau record au 1er semestre

Manitou: nouveau record au 1er semestre

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles