Suivre La Chronique

Une gestion «high-tech» des infrastructures routières et fluviales en Wallonie

Une gestion «high-tech» des infrastructures routières et fluviales en Wallonie

La Région wallonne va se doter d’un centre Perex 4.0. Deux marchés ont été attribués.

Le Gouvernement wallon a validé le projet de modernisation du centre Perex en mai 2016. La plupart de ses équipements, logiciels, bases de données, applications,… datent de 1999, année de son inauguration, et ont atteint leurs limites.

En plus de moderniser les équipements du centre et ceux implantés sur le réseau routier, le ministre Prévot et la Sofico ont décidé de créer un centre similaire pour le contrôle et la surveillance du réseau fluvial et des ouvrages d’art hydrauliques. Ce nouveau centre névralgique fluvial fera partie intégrante du futur centre Perex 4.0 à Daussoulx.

Attribution des premiers marchés

La première étape de la construction du nouveau complexe vient d’être franchie avec l’attribution de deux premiers marchés par la Sofico. Le marché de conception, de construction et de maintenance porte sur la construction du nouveau bâtiment Nzeb (Nearly Zero Energy Building); le reconditionnement du bâtiment Perex actuel; l’aménagement des abords et des parkings ainsi que la maintenance du bâtiment pour une durée de 5 ans. Le marché a été attribué à l’AM regroupant l’Atelier de l’Arbre d’Or et Altiplan, Franki, le bureau d’études Greisch et Imtech Belgium pour un montant total de 9.509.725 euros (Htva) de travaux et d’honoraires, avec un délai de réalisation de 406 jours calendrier pour les phases d’étude et de réalisation; 1.100.990 euros (Htva) de maintenance pour 5 ans.

Analyse fonctionnelle

Le deuxième marché est celui de l’analyse fonctionnelle. Il devra dresser le diagnostic de la situation existante; réaliser l’inventaire des outils de gestion du trafic routier existants à moderniser et à compléter; définir les outils de gestion des infrastructures hydrauliques du trafic fluvial et de l'hydrologie; déterminer une analyse fonctionnelle du centre Perex 4.0, de son réseau IT, de ses équipements et de l'organisation humaine; réaliser des propositions d'organisation. La Sofico a porté son choix sur Egis Ville et Transports pour un montant total de 581.850 euros (Htva).

Timing et budget

Le dépôt du permis unique pour l’extension et la modernisation des bâtiments est prévu pour le printemps 2017 et le début des travaux pour la fin de 2017 avec un aboutissement pour la fin de 2018 ou le début de 2019. Au total, le ministre Prévot a obtenu que 30 millions d’euros soient pris en charge par la Sofico. Ils viendront en complément aux 640 millions du Plan Infrastructures 2016-2019 et aux crédits classiques déjà dévolus à l’entretien et à la modernisation des réseaux.

Nous vous recommandons

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

Sur proposition de la ministre de la Fonction publique, Alda Greoli, le Gouvernement wallon met en place des modules de formation en e-learning. N’ayant pas pour vocation de remplacer les formations en présentiel, l’e-learning[…]

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

Plus d'articles