Suivre La Chronique

Une maison connectée, innovante et modulable en auto-construction

Sujets relatifs :

, ,
Une maison connectée, innovante et modulable en auto-construction

Deux ans de travaux ont été nécessaires pour la construction de cette nouvelle habitation, dont une bonne partie en auto-construction. (© Brainbox)

Partir d’une feuille blanche et construire sa propre maison était le rêve d’enfance de Vincent Feller, ingénieur en construction de son état. Il a finalement concrétisé son projet, en ce compris l’installation des  systèmes de ventilation, de chauffage et d’électricité/domotique.

Le challenge que s’était fixé Vincent Feller résidait dans l’envie de réaliser une partie des travaux lui-même. Pour y arriver et choisir ses systèmes de ventilation, de chauffage et d’électricité/domotique, il a fait appel à l’expertise de l’entreprise Brainbox, un des acteurs majeurs du do-it-yourself en Wallonie. Deux ans de travaux ont été nécessaires pour la construction de cette nouvelle habitation avant l’emménagement de la famille, en octobre 2018, dans sa nouvelle maison à Assesse (Namur). 

Choisir des solutions DIY adaptées

La nouvelle construction, cubique et entièrement bardée de bois, prend place de manière latérale sur un vaste terrain. Hormis son architecture, sa particularité réside dans son côté innovant et modulable. Vincent Feller souhaitait placer lui-même ses installations pour maîtriser l’aspect financier de son projet, mais aussi pour pouvoir connaître la technique et la modifier à sa guise, en cours de chantier mais aussi dans le futur. «Placer moi-même mes installations a été assez facile. En outre, nous avons encore pu apporter des modifications en cours de chantier afin de répondre aux exigences du terrain», explique Vincent Feller. «Par exemple, pour la buanderie, nous avions sous-estimé l’encombrement de la pompe à chaleur. Nous avons donc pu compter sur les conseils de Brainbox pour trouver une solution adaptée.»
 
Vincent Feller a opté pour le Brainbox Evoticoo, un système modulable  à souhait en fonction des besoins de chaque membre de la famille et qui permet de gérer son installation électrique à distance. (© Brainbox)
 
La famille Feller a opté pour le Brainbox Evoticoo afin de gérer son installation électrique facilement et à distance. «Le grand avantage de ce système est qu’il est modulable à souhait en fonction des besoins de chaque membre de la famille.» Il permet une gestion à distance des différents points électriques comme les luminaires dans ce cas-ci, via une application installée sur les smartphones des Feller. «A terme, notre objectif est de pouvoir gérer les luminaires extérieurs, les stores automatisés ou encore un système anti-intrusion grâce au MiniSafe qui permet une gestion à distance de ces installations.»

Filaire ou non filaire, that is the question

Que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation, le Brainbox Evoticoo, filaire ou non filaire, reste facile à installer. A refaire, Vincent Feller opterait toutefois pour un système Brainbox Evoticoo non filaire (alors appelé Brainbox Evoticoo wireless). «Cela aurait été encore plus facile: moins de câbles à tirer et important gain de temps. Plus tard, pour l’installation des stores automatisés, je n’aurai même plus besoin de ressortir les fils que j’avais prévus dans les murs grâce à cette innovation.» 

Nous vous recommandons

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

C’est la conclusion d’une analyse de la Confédération Construction, sur la base des chiffres Limosa. Entre 2017 et 2020, le nombre d'ouvriers détachés a baissé de 38 %, soit de 92.463 en 2017[…]

13/04/2021 | EmploiDumping social
La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Plus d'articles