Suivre La Chronique

Une nouvelle présidente pour la Fédération du notariat

Sujets relatifs :

, ,
Une nouvelle présidente pour la Fédération du notariat

© Bart Azare

La notaire Katrin Roggeman succède à Philippe Bosseler à la tête de la Fédération du notariat. Elle entend notamment poursuive la digitalisation de la profession initiée par son prédécesseur.

Katrin Roggeman est notaire au sein de l’étude notariale Van Halteren depuis 2004. Elle a occupé diverses fonctions au sein du notariat, notamment à la Chambre provinciale de Bruxelles et aux commissions de nomination pour le notariat. En juin 2018, la notaire Katrin Roggeman est devenue vice-présidente du conseil d'administration de Fednot.
 
Son objectif principale à la tête de la Fednot est de poursuivre la digitalisation entamée par son prédécesseur, tout en gardant le client au centre des attentions. «Ce sera l'un des points d'attention les plus importants», explique Katrin Roggeman. Elle poursuit: «On entend parfois dire que le notariat n'est pas ouvert à la modernisation. C'est tout le contraire! Ces dernières années, notre profession a connu une véritable transformation qui se poursuivra encore longtemps. Le contenu de notre profession est en constante évolution et la société et les réglementations sont de plus en plus complexes. En investissant massivement dans un personnel hautement qualifié et dans la digitalisation, les études notariales sont capables de continuer à gérer cette complexité croissante».

TEA Time

Pour arriver à cet objectif, Katrin Roggeman préconise le «TEA» Time, acronyme de «Trust», «Empathie» et «Analyse»
«Qu’est-ce qui nous a le plus manqué durant la crise du coronavirus ? Les contacts sociaux !», répond directement Katrin Roggeman. «Ceux-ci sont très importants dans notre métier. Nos clients viennent nous voir à des moments clés de leur vie : la signature d'un contrat de mariage, l'achat d'une maison, un divorce, un décès,… Ce sont des moments où les émotions dépassent souvent ce qui est couché sur papier. Les interactions avec les clients vont devenir de plus en plus digitales, mais dans le même temps, le besoin d'une conversation personnelle et de conseils sur mesure restera toujours aussi important»
 
Elle poursuit: «La complexité ne fait qu’augmenter : des familles recomposées, des nouvelles formes d’habitat et de construction comme le co-housing ou le house sharing,… Le besoin d’analyse approfondie – surtout d’un point de vue juridique – est immense. Heureusement, les notaires peuvent faire le lien entre les différentes branches du droit. Analyser et résumer tous les éléments pour offrir au client une solution globale deviendra encore plus important à l'avenir.»
 

Nous vous recommandons

Un nouveau projet immobilier voit le jour à Watermael-Boitsfort

Un nouveau projet immobilier voit le jour à Watermael-Boitsfort

Le projet Archiducs Sud, conçu par l’architecte Pierre Blondel, comprend 59 logements publics gérés par la Commune de Watermael-Boitsfort ainsi qu’une crèche et une maison médicale. Les logements[…]

L’activité immobilière explose en 2021

L’activité immobilière explose en 2021

Le nombre de permis de bâtir octroyés explose

Le nombre de permis de bâtir octroyés explose

Home Invest acquiert un nouveau terrain à bâtir à Anderlecht

Home Invest acquiert un nouveau terrain à bâtir à Anderlecht

Plus d'articles