Suivre La Chronique

Une passerelle cyclo-piétonne pour Namur

Sujets relatifs :

Une passerelle cyclo-piétonne pour Namur

Le chantier de l’Enjambée, la passerelle cyclo-piétonne qui reliera prochainement les deux rives de la Meuse, entre dans sa phase la plus spectaculaire avec l’arrivée des premiers éléments de la structure métallique.

© JL DERU / photo-daylight.com

Géré par le Service public de Wallonie, le chantier de l’Enjambée, le joli nom donné à la passerelle cyclo-piétonne qui reliera prochainement les deux rives de la Meuse, entre dans sa phase la plus spectaculaire avec l’arrivée des premiers éléments de la structure métallique.

Si ceux-ci sont arrivés dans le courant de la semaine du 21 mai, le montage de la structure métallique devrait s’étendre au moins jusqu’à la mi-juillet. Il restera alors à mettre les aménagements et les équipements en place ainsi qu’à attendre les derniers réglages avant de voir ce nouvel ouvrage d’art mis en service. Si tout se déroule comme prévu, cela devrait être le cas fin septembre.

L’Enjambée est un des éléments-clés du projet de la Confluence porté par la Ville de Namur. Si tout se déroule comme prévu, la passerelle devrait être mise en service fin septembre. (© Bureau Greisch)

L’Enjambée est un des éléments-clés du projet de la Confluence porté par la Ville de Namur. Menés en parallèle au chantier colossal actuellement en cours sur le Grognon (parking souterrain et esplanade), les travaux de construction de la passerelle, entamés en février 2017, entrent dans leur phase la plus spectaculaire: après la réalisation des fondations et les terrassements menés sur les deux rives de la Meuse, l’assemblage et le placement de la structure métallique vont pouvoir commencer.

Concrètement, les travaux de montage programmés par l’entreprise mandatée par le SPW Voies hydrauliques se dérouleront de la façon suivante:

  • fin mai: pose des extrémités de l’arc principal
  • courant juin: assemblage de l’arc principal

Après avoir été acheminés sur place, les différents éléments de l’arc principal seront d’abord assemblés à bord d’un ponton amarré rive droite, côté Jambes. Une grue assurera la manœuvre des différentes pièces de 37 tonnes chacune. Ces éléments, ancrés dans les culées construites de part et d’autre de la Meuse, permettront de fixer l’arc principal aux deux rives.

  • fin juin: montage de l’arc principal

Le ponton qui aura servi à l’assemblage de l’arc principal, sera ensuite amené à l’aide de bateaux-pousseurs au centre du fleuve, en travers du cours d’eau. L’arc principal ainsi positionné pourra être rattaché aux béquilles placées de part et d’autre à hauteur des quais.

  • courant juillet: montage des branches supérieures.

Les prolongations de la passerelle qui permettront de rejoindre la future esplanade, côté Grognon et la rue Mazy, côté Jambes, seront ensuite montées au moyen de grues mobiles.

Côté Grognon, la jonction supérieure de la passerelle avec l’esplanade devra nécessairement attendre la fin des travaux d’aménagement de l’esplanade pour être pleinement opérationnelle. La passerelle restera néanmoins accessible, de ce côté-là, via le quai.

  • de fin juin à septembre: aménagement des abords et installation des équipements

Il s’agit de la phase des finitions pendant laquelle la structure métallique recevra son habillage final avec la pose des rampes, du platelage en bois (de l’azobé) et l’installation de l’éclairage public.

Les abords directs seront également aménagés afin d’effacer les traces du chantier.

  • courant septembre: test de mise en charge et réglages.

Avant d’être mise en service, il convient de s’assurer que les garanties de stabilité et de sécurité sont réunies.

  • fin septembre - début octobre: mise en service de la passerelle

Nous vous recommandons

Ecole Klavertje Vier, projet pilote d’un nouveau programme de rénovation urbaine

Ecole Klavertje Vier, projet pilote d’un nouveau programme de rénovation urbaine

Le long de l'avenue Héliport à Bruxelles, en face des logements sociaux du Foyer Laekenois, se trouve l'école fondamentale néerlandophone Klavertje Vier ainsi qu’une crèche communale. Étant[…]

La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles

Slrb cherche équipe pluridisciplinaire pour opération de requalification urbaine

Slrb cherche équipe pluridisciplinaire pour opération de requalification urbaine

Plus d'articles