Suivre La Chronique

Une première en Belgique : Elia utilise des drones pour le balisage de ses liaisons à haute tension

Sujets relatifs :

,
Une première en Belgique :  Elia utilise des drones pour le balisage de ses liaisons à haute tension

© Elia

Pour la première fois en Belgique, Elia place du balisage avifaune à l’aide de drones. Une technique rendue possible grâce à l’évolution du cadre régulatoire européen et à un drone spécialement conçu pour travailler sur les liaisons à haute tension. En tout, 600 balises seront placées cette semaine, sur les tronçons de liaison Harmignies-Ville-sur-Haine et Harmignies-Ciply. 

Suite à l’adaptation des règlementations européennes en matière de drones, le Gestionnaire du Réseau de Transport d’électricité peut désormais les utiliser pour la pose de balisage. Alors que la pose de balisage manuellement, à l’aide de cabines qui glissent sur les conducteurs, implique des mesures de sécurité très strictes pour la protection les travailleurs et est plus chronophage, la pose par drone comporte de nombreux avantages. Outre le fait d’être plus rapide et de comporter moins de risques pour les ouvriers sur le chantier, la pose par drone permet d’éviter de coulisser sur le câble de garde, qui est ici trop fin que pour supporter le poids d’une telle installation. 
 
Concrètement, le pilote du drone se positionne sous la ligne et va faire monter son drone munis de 5 balises, dans les airs. Le drone va ensuite venir attacher chaque balise à 10 mètres d’intervalle sur le câble de garde. Une fois les 5 balises placées, le drone redescend pour être rechargé. Ainsi, plus de 100 balises par jour peuvent être placées. Ce travail est rendu possible grâce à la conception d’un drone peu réceptif aux champs électromagnétiques émis par les liaisons haute tension et spécialement munis d’outils permettant de réaliser les différentes manœuvres. En parallèle, un technicien intègre les données gps de chacune des balises placées sur la liaison. 
 
Les balises de type Firefly’s ressemblent à de petites plaquettes rectangulaires de 11 cm sur 15 cm, qui reflètent la lumière grâce à deux réflecteurs placés de chaque côté. Une fois suspendues, les oiseaux peuvent mieux percevoir la liaison et ainsi adapter leur trajectoire de vol. Déjà placées sur d’autres tronçons (mais à l’aide de chariot et pas de drones), les analyses de Natuurpunt ont pu conclure que 95% des collisions avaient ainsi pu être évités (étude réalisée sur la ligne haute tension située à Noordschote). 

Photo: Elia

Nous vous recommandons

Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

L’enquête annuellle de la Banque européenne d’investissement (BEI) sur le climat révèle notamment que 63% des Belges pensent que l’invasion de l’Ukraine par la Russie et ses répercussions[…]

24/11/2022 | Socio-Economie
Velux construit deux parcs solaires pour alimenter ses activités européennes en électricité verte

Velux construit deux parcs solaires pour alimenter ses activités européennes en électricité verte

Elia va développer des solutions de transport pour raccorder des éoliennes offshore au réseau terrestre aux Etats-Unis

Elia va développer des solutions de transport pour raccorder des éoliennes offshore au réseau terrestre aux Etats-Unis

DEME modernise sa flotte de navires

DEME modernise sa flotte de navires

Plus d'articles