Suivre La Chronique

Une restauration exemplaire à la Paix-Dieu

Sujets relatifs :

Une restauration exemplaire à la Paix-Dieu

Retour au bercail pour le clocher de l’abbatiale de la Paix-Dieu après plusieurs mois de restauration dans les règles de l’art. (© msn)

Le clocher de l’abbatiale de l’ancienne abbaye de la Paix-Dieu à Amay a retrouvé sa place après une restauration exceptionnelle réalisée dans le cadre d’un chantier-école de formation.

Ce chantier-école a abordé les techniques de restauration de charpente, de couverture en plomb et de couverture en ardoises naturelles et s’adressait de ce fait aux professionnels d’entreprises de charpenterie et de couverture. Il s’est déroulé en plusieurs phases durant l’hiver et s’intègre dans un mécénat en nature – la fourniture d’ardoises de format historique 27x18 cm - de la part du producteur d’ardoises Samaca.

Ce mécénat s’est concrétisé via la Fondation Prométhéa qui encourage le mécénat d'entreprise en faveur de la culture et du patrimoine et dont Samaca est membre. 

Construit vers 1719, le clocher de l’ancienne abbaye est composé d’un fût hexagonal dans lequel était installé le beffroi. Il est surmonté de deux éléments. Le premier est de forme hexagonale et cintrée. Le second élément en forme de cloche à l’impérial est surmonté d’un bulbe.

400 heures de formation

Ce chantier-école s’insère également dans la phase 2 des travaux de restauration de l’église abbatiale qui sera réaffectée en ateliers de formation en 2020. Il aura fallu 400 heures de formation à raison de deux ou trois personnes encadrées par des formateurs expérimentés afin de pouvoir envisager le levage et la pose du clocher.

Le Centre des Métiers du Patrimoine de la Paix-Dieu fait partie de l’Agence wallonne du Patrtimoire (Awap). Il propose des formations pratiques et théoriques sur les techniques de conservation et de restauration du patrimoine bâti, tant au public scolaire (élèves et enseignants) qu’aux professionnels, entreprises, gestionnaires de dossiers, architectes, particuliers ou au personnel communal. 

Quant à la société Samaca, elle exploite des ardoisières en Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne. Suite à la fermeture des anciennes ardoisières en Wallonie, elle s’est donnée pour ambition de transmettre la riche tradition ardoisière wallonne. C’est dans ce cadre qu’elle s’est spécialisée en restauration du patrimoine. Cet engagement, finalisé avec le soutien de Prométhéa dès 2008, se traduit, entre autres, par un partenariat avec le Centre de la Paix-Dieu qui fête ses 10 ans cette année. L’action de mécénat consistait ici à fournir gratuitement les ardoises nécessaires à la réalisation de la couverture du clocher de l’abbatiale.

Nous vous recommandons

Recherche équipes pour la rénovation de 3 ensembles de logements sociaux

Recherche équipes pour la rénovation de 3 ensembles de logements sociaux

La SLRB recherche des équipes pluridisciplinaires afin de rénover 3 ensembles de logements sociaux : Ghandi (Molenbeek), De Roovere – Machtens (Molenbeek) et Moulin 41 (Saint-Josse-ten-Noode). Pour chacune des missions[…]

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

 Le nouveau nom de la Place Albert à Knokke est connu

Le nouveau nom de la Place Albert à Knokke est connu

Plus d'articles