Suivre La Chronique

Usine du futur chez Rittal


Sujets relatifs :

, ,
Usine du futur chez Rittal


©

Des sites de production hautement technologiques qui participent au processus de réflexion, planifient de manière automatique et assurent une maintenance optimisée grâce à l'intelligence artificielle (IA). Une vision futuriste? Plutôt une réalité qui s'impose progressivement dans l'usine allemande de Rittal à Rittershausen en Allemagne.

Pour la production de son nouveau système d'armoires électriques VX25, Rittal transforme son site en une usine du futur, mais sans interrompre la production. De nouveaux robots de soudure et de manutention y sont à l’œuvre et la réception complète de l'usine «Industrie 4.0» est prévue pour 2020. L'investissement total s'élève à 120 millions d'euros.

La nouvelle armoire a vu le jour après des entretiens avec les clients, une étude scientifique à grande échelle menée auprès des utilisateurs en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine et cinq années de développement intense. La  VX25 implique une grande simplification et représente un énorme gain de temps. Elle est également extrêmement stable et héberge des installations de commande et de commutation montées de manière compacte, qui sont par exemple utilisées pour l'entraînement des unités de stockage d'énergie «heavy duty» pour les éoliennes.

Plus de rapidité et un meilleur réseau

La métamorphose de l’usine de Rittershausen est le premier jalon d'une usine en réseau, également appelée «Industrie 4.0». Les automatisations se basent en grande partie sur des systèmes intelligents et connectés qui anticipent, planifient de manière automatique et lancent des scénarios de maintenance. De quoi éviter les erreurs manuelles tout en gagnant en rapidité.
A ce stade, 30 nouveaux robots de soudure sont déjà utilisés dans les espaces de production, mais ils seront 70 au stade final. Pour que les machines puissent communiquer entre elles, des centaines de capteurs assurent le suivi des processus de production entièrement automatisés.
 

Nous vous recommandons

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

C’est une première: unis par des intérêts convergents, commerçants et riverains du boulevard de Waterloo et de l’avenue de la Toison d’Or, soutenus par de nombreux acteurs économiques, ont[…]

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Les premières centrales belges obtiennent la certification CSC

Entreprise

Les premières centrales belges obtiennent la certification CSC

DPR wallonne: la construction en première ligne

DPR wallonne: la construction en première ligne

Plus d'articles