Suivre La Chronique

Usine du futur: Renault Trucks expérimente la réalité mixte

Sujets relatifs :

, ,
Usine du futur: Renault Trucks expérimente la réalité mixte

Développer un processus industriel digitalisé sans l’aide du papier, c’est le pari qu’a formulé Renault Trucks. C’est pourquoi, un prototype conçu avec Immersion entre en phase de tests à l’usine de moteurs du constructeur à Lyon en vue d’une industrialisation en 2019-2020.

En collaboration avec Immersion, leader européen de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, Renault Trucks a lancé ce mois dans son usine de moteurs de Lyon, la première phase de tests d’un nouveau procédé de contrôle intégrant la réalité mixte.

Le constructeur français étudie en effet les bénéfices que pourrait apporter la réalité augmentée – plus précisément la réalité mixte – aux processus de production. Une équipe pluridisciplinaire de vingt salariés, bâtie comme une start up et bénéficiant d’un incubateur interne, a donc imaginé avec Immersion un prototype de contrôle qualité des moteurs utilisant la réalité mixte. 

De la réalité augmentée à la réalité mixte

A la différence de la réalité augmentée qui affiche des informations par-dessus le réel, à plat comme sur un écran, la réalité mixte permet, elle, d’ajouter des objets de synthèse dans l’environnement réel, sous la forme d’hologrammes, avec lesquels l’utilisateur peut interagir.

«Concrètement, l’opérateur en charge du contrôle qualité sera équipé d’un casque Microsoft HoloLens, dans lequel seront intégrées toutes les pièces numérisées du moteur», explique Bertrand Félix, à l’initiative de ce projet chez Renault Trucks.

«Grâce à ces lunettes et à l’interface de réalité mixte, l’opérateur recevra dans son champ de vision des instructions d’aide à la décision qui le guideront dans les opérations de contrôle les plus complexes. »

Un pas concret vers l’industrie 4.0

Renault Trucks voit en cette technologie des avantages importants: l’utilisation de la réalité mixte permet de réduire la durée des opérations de contrôle qualité, tout en les améliorant. Elle permet aussi de réduire la charge cognitive des opérateurs et d’accélérer leur formation. Dans un second temps, d’autres applications pourront être envisagées, telles que l’aide à l’assemblage ou à la réparation.

Nous vous recommandons

Lancement du site batiment-numerique-bimpourtous.fr

Lancement du site batiment-numerique-bimpourtous.fr

Le gouvernement français, en partenariat avec le Conseil national de l’Ordre des architectes, vient d’ouvrir un portail Internet pour accompagner les professionnels du bâtiment sur le BIM et les nouveaux outils[…]

29/05/2019 | Architectes
BASF partenaire de «Sphere»

BASF partenaire de «Sphere»

Numérisation plus efficace

Numérisation plus efficace

Basf lance son Centre de Ressources de Conception et de Construction virtuelles

Basf lance son Centre de Ressources de Conception et de Construction virtuelles

Plus d'articles