Suivre La Chronique

Vaessen Industries ou l’art de la synergie

Sujets relatifs :

Vaessen Industries ou l’art de la synergie

© Vasco

Les radiateurs Vasco, les luminaires Kreon, les revêtements de façade Limeparts ou encore les profilés en aluminium E-Max, à peu près tout le monde connaît. Mais ce qu’on sait moins – surtout au Sud du pays – c’est que toutes ces marques fortes appartiennent au même groupe, Vaessen Industries, dont le Pdg, Jos Vaessen, est une des plus importantes fortunes du pays. Un entrepreneur atypique et avisé aussi.
 

C’est en 1975 que Jos Vaessen, 29 ans à peine, entame sa carrière industrielle en fondant Vasco. A une époque où les radiateurs sont essentiellement fonctionnels, les appareils design conçus par l’entreprise rencontrent un succès immédiat et Vasco devient rapidement un acteur de premier plan en Europe dans le secteur des radiateurs décoratifs. Une réussite qui attire l’attention de la multinationale américaine Masco, un acteur mondial important dans le secteur de la construction, lequel rachète Vasco en 1998. Dans l’intervalle, en 1994, Jos Vaessen a acquis la société Limeparts. Il étoffera encore le portefeuille de l’entreprise en acquérant Kreon en 2000 et Emax l’année suivante. Et puis surprise quand, en 2008, Jos Vaessen rachète The Heating Company à Masco, qui comprend différentes marques… dont Vasco. C’est ainsi que, dix ans plus tard, les radiateurs décoratifs Vasco redeviennent un produit 100% belge!
Dès ce moment, fort de plusieurs marques réputées dans leur domaine respectif, Jos Vaessen prend le parti de réunir toutes les parts et activités industrielles de manière à profiter des synergies ainsi créées. C’est dans ce but que Vaessen Industries a été fondée quelque temps plus tard.
Le groupe se concentre sur le secteur de la construction auquel il veut offrir une valeur ajoutée en termes de design, de rendement énergétique et de recyclage des matières premières.
Et si le siège social de Vaessen Industries est situé à Dilsen, dans son Limbourg natal, les ambitions du chef d’entreprise sont clairement orientées bien au-delà des frontières de sa province et même du pays. De fait, le groupe compte aujourd’hui 8 unités de production et est actif dans 14 pays, via 35 filiales. Vaessen Industries emploie désormais 1.300 personnes et réalise un chiffre d’affaires d’environ 300 millions d’euros.

The Heating Company devient Vasco Group

Lors de son rachat, en 2008, The Heating Company regroupait les marques de radiateurs Vasco, Brugman, Thermic et Superia ainsi qu’un assortiment de produits de chauffage par le sol et de ventilation sous le nom de Vasco. Mais le positionnement de l’entreprise se définissant de plus en plus comme fournisseur global pour le climat intérieur, et pas seulement pour le chauffage, l’idée commence à germer dans la tête de Jos Vaessen de faire de Vasco la marque unique pour la gamme de radiateurs design, panneaux et sèche-serviettes, produits de chauffage par le sol et de ventilation. Un choix dicté autant par le cœur (après tout, Vasco était le nom originel de l’entreprise) que par la raison:  The Heating Company était totalement inconnue en Belgique alors que Vasco jouissait déjà d’une solide réputation, tant comme marque de qualité que comme fer de lance du design made in Belgium. C’est ainsi que, en 2014, The Heating Company est rebaptisée Vasco Group qui comprend 4 unités de production et trois marques fortes: Vasco, Brugman et Superia. Il propose un large assortiment de solutions de chauffage et de ventilation partout dans le monde, et principalement en Europe. Pour les radiateurs design décoratifs, Vasco est la référence absolue dans le Benelux et dans les pays voisins.
Superia est la marque de Vasco Group pour les radiateurs à anneaux – essentiellement commercialisés en Belgique - alors que Brugman propose des radiateurs à panneaux et des systèmes de chauffage par le sol sur les marchés allemand, français et hollandais.
Les systèmes de chauffage par le sol Vasco ne sont, quant à eux, commercialisés qu’en Belgique. En outre, Vasco se concentre également sur les systèmes de ventilation économiques et silencieux, des domaines où le groupe a accumulé énormément de savoir-faire et d’expérience, ce qui lui permet d’encore étoffer son offre.
Vasco Group dispose de sites de production à Tubbergen (Pays-Bas), Zedelgem (Belgique), Dilsen (Belgique) et Legnica (Pologne). Ce département représente une part importante de Vaessen Industries puisqu’il emploie 640 collaborateurs, soit la moitié des effectifs du groupe.

Quand chaque élément du groupe renforce les autres

Mais Vasco n’est pas le seul joyau dans le panier de Vaessen Industries. On y trouve aussi trois autres entreprises réputées qui proposent autant de produits à forte valeur ajoutée: Limeparts,  Kreon et E-Max.

  • Limeparts est spécialisée dans les revêtements de façade. Fondée en 1989 en tant que fabricant de revêtements de façade en acier et en aluminium et d’habillages de projets, elle a donc été reprise en 1994 par Jos Vaessen qui a soutenu et encouragé sa diversification. L’offre de matériaux a ainsi été étendue au zinc, à l’aluzinc, à l’inox et, plus récemment - pour répondre à la demande en croissance rapide - à l’acier Corten ainsi qu’à la façade végétalisée. En outre, en vue de soutenir sa croissance, la diversification porte désormais aussi sur la fourniture de produits pliés destinés à l’industrie au sens large. Limeparts joue ainsi un rôle important dans la finition sur mesure des bâtiments en Belgique et à l’étranger.
  • Kreon est un fabricant de premier plan de luminaires architecturaux qui propose également une gamme diésée avec des systèmes de plafonds métalliques intégrés.  Active depuis 1982, la société a été acquise par Jos Vaessen en 2000 et ses produits et services se sont encore étoffés depuis. Par exemple, Kreon propose, sous l’appellation Kreon Ceiling, des solutions complètes de systèmes modulaires dans lesquels l’éclairage, la climatisation, l’électricité et le câblage de données sont combinés dans une couche compacte. Toutes les solutions de Kreon sont conçues et développées en interne. Cette société compte 16 filiales dans le monde.
  • E-Max est un acteur international dans le développement de solutions en aluminium. En 2001, l’acquisition d’E-Max par Vaessen Industries a ouvert de nouvelles perspectives à cette entreprise créée en 1996. Le parc de presses s’est significativement étoffé et les effectifs sont passés à 40 travailleurs. E-Max applique le principe du «berceau au berceau», à savoir un recyclage à 100% sans que les produits finis ne perdent quoi que ce soit en termes de solidité, de qualité ou d’esthétique. C’est notamment le cas avec les alliages X-Eco, fruits de 3 années de recherche avec des instituts de premier plan.E-Max compte deux sites de production. L’extrusion de l’aluminium s’effectue à Dilsen (Belgique), la fonderie est située à Kerkrade (Pays-Bas).



Adie Frydman
https://vaessenindustries.com/

Nous vous recommandons

HUSQVARNA : Un partenaire unique pour des solutions multiples

Publireportage

HUSQVARNA : Un partenaire unique pour des solutions multiples

Husqvarna est le spécialiste par excellence du traitement des sols en béton, de la préparation à la finition, en rénovation comme en construction. Du sol brut au sol poli, il offre aux professionnels une solution performante à chaque étape du[…]

24/06/2021 |
GPC Europe & Bisol, les partenaires du marché européen du photovoltaïque

Publireportage

GPC Europe & Bisol, les partenaires du marché européen du photovoltaïque

Engins Explosifs dans votre zone de projet? Deminetec-Explosive Clearance Group est votre partenaire !

Publireportage

Engins Explosifs dans votre zone de projet? Deminetec-Explosive Clearance Group est votre partenaire !

Deschacht Conduites utilitaires fournit des tubes d’enfoncement en PRV pour le fonçage horizontal sous la chaussée de Lille près de Tournai

Publireportage

Deschacht Conduites utilitaires fournit des tubes d’enfoncement en PRV pour le fonçage horizontal sous la chaussée de Lille près de Tournai

Plus d'articles