Suivre La Chronique

Vendre et acheter sa maison plus rapidement grâce au passeport numérique

Sujets relatifs :

, ,
Vendre et acheter sa maison plus rapidement grâce au passeport numérique

L’avantage du passeport numérique, c’est qu’il permet aux propriétaires, notaires, agents immobiliers, banquiers et pouvoirs publics de mettre à jour immédiatement tous les documents nécessaires. (© Immovlan)

Près de 135.000 ménages de Flandre, Wallonie et Bruxelles pourront bientôt vendre leur logement plus rapidement grâce à Homepass, le passeport numérique unique associé à leur logement.

Ce passeport permet de regrouper et de partager facilement tous les documents tels que les permis, les preuves d’inspection, les actes notariés, les plans de construction, les prêts hypothécaires, les polices incendie, voire les certificats de garantie, notamment des chaudières, des chauffe-eau et des lave-linge. Vu que Homepass permet de tout regrouper en un seul endroit, les parties prenantes peuvent échanger plus facilement des informations et les chasseurs de biens immobiliers se faire rapidement une idée du bien repéré. Cette nouvelle application sera lancée pour la première fois en janvier dans notre pays sur la plateforme immobilière Immovlan, en collaboration avec le promoteur immobilier Besix Red.

Rassembler tous les documents immobiliers sous forme digitale

De nos jours, lorsque l’on veut vendre un bien immobilier, il faut rassembler, mettre à jour et échanger de nombreux documents officiels, ce qui représente un véritable défi administratif. Les différents coups de fil, courriels et visites prennent parfois des semaines. Aussi, pour que tout puisse se dérouler plus rapidement, la start-up anversoise Homepass a décidé de lancer un passeport numérique pour les biens immobiliers, qui permet de rassembler tous les documents nécessaires sous forme digitale.

«Le gros avantage de ce passeport numérique, c’est qu’il permet notamment aux propriétaires, notaires, agents immobiliers, banquiers et pouvoirs publics de communiquer sans perdre trop de temps ainsi que d’échanger et de mettre à jour immédiatement tous les documents nécessaires. A l’avenir, il devrait également être possible de signer un contrat de vente par ce biais», explique Sacha Verveckken, Ceo de Homepass.

Les propriétaires restent maîtres chez eux

En janvier 2019, quelque 135.000 ménages belges recevront déjà un Homepass via la plateforme immobilière Immovlan qui a conclu un contrat de collaboration exclusive avec la start-up. Concrètement, chaque bien immobilier mis en vente sur la plateforme se verra attribuer automatiquement un passeport numérique sécurisé. Il incombera ensuite au propriétaire d’activer le Homepass et d’y télécharger les premiers documents.

«Important: le propriétaire du bien restera maître en tout temps de son passeport. Il détermine lui-même qui y a accès, quelles informations sont visibles et quand elles le sont. Le propriétaire peut y sauvegarder autant de documents qu’il le souhaite, pour autant que ceux-ci concernent le bien. Citons par exemple les certificats de garantie ou les plans électriques. Il est effectivement bien pratique d’avoir ces documents à portée de main», souligne Eric Spitzer, Ceo d’Immovlan.    

Les vendeurs pourront également autoriser les chasseurs de biens immobiliers à consulter une partie du passeport, ce qui est susceptible d’augmenter la confiance entre les parties et d’accélérer la vente.

Après le lancement sur Immovlan, tous les Belges pourront obtenir un Homepass même s’ils n’ont pas l’intention de vendre leur bien. Ce passeport numérique peut effectivement s’avérer pratique en cas de rénovation pour savoir, par exemple, si la police incendie couvre encore suffisamment le bien.

Cession

Une fois le Homepass activé, le propriétaire devra acquitter un montant de 15 euros par an, soit 1,25 euro par mois. Et comme les affaires sont les affaires, les propriétaires qui publieront leur annonce contre paiement sur Immovlan recevront le passeport numérique gratuitement pendant un an. Ils auront la possibilité de résilier l’abonnement à tout moment. Le passeport continuera alors d’exister passivement. A noter que le propriétaire peut toujours décider de supprimer des documents personnels du passeport, tels que des fiches de salaire téléchargées dans le cadre d’une demande de crédit pour l’achat du logement.

Par contre, les documents liés à l’habitation, tels que les actes notariés, les attestations de sol et les certificats de performance énergétique ne pourront pas être supprimés du passeport puisqu’ils devront être transmis au nouveau propriétaire.
En Flandre, les pouvoirs publics travaillent depuis un certain temps déjà sur un «Woningpas» ou passeport habitation. Ce passeport ne comporte que les documents enregistrés par les autorités, mais il pourra parfaitement être intégré au Homepass.
 

Nous vous recommandons

Infrastructures pénitentiaires: la formule «Design, Build, Finance & Maintain» est-elle vraiment une bonne affaire?

Infrastructures pénitentiaires: la formule «Design, Build, Finance & Maintain» est-elle vraiment une bonne affaire?

Dans son rapport «Maintenance des établissements pénitentiaires en partenariat public-privé», la Cour des comptes s’est penché sur le suivi par l’Etat, des activités de maintenance des[…]

19/12/2018 | JuridiqueActu sociale
Le «New Way of Living» oblige à concevoir l’habitat autrement

Le «New Way of Living» oblige à concevoir l’habitat autrement

Le complexe de bureaux Buzzcity trouve preneur

Le complexe de bureaux Buzzcity trouve preneur

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Plus d'articles