Suivre La Chronique

Verozo ou comment garder le soleil sous contrôle

En Flandre «PEB» (Performance Enérgétique des Bâtiments) s'énonce «EPB» et le «B» signifie «binnenklimaat», c'est-à-dire climat intérieur (Energie Prestatie en Binnenklimaat). Une terminologie beaucoup plus proche de la réalité que la version française. De fait, outre les exigences en matière d'énergie, d'isolation et d'étanchéité à l'air, la directive PEB tient également compte de la problématique de la surchauffe.

En effet, si la pénétration du soleil dans un bâtiment permet de limiter la consommation de chauffage, elle risque, en été ou à la mi-saison, de provoquer une surchauffe et un inconfort important. Il est donc nécessaire de pouvoir, au fil des saisons, modifier l'exposition des ouvertures au rayonnement solaire. Les différents types de protections solaires accroissent dans une large mesure le confort thermique et visuel à l'intérieur des bâtiments, ce qui n'est pas un luxe dans une architecture contemporaine qui privilégie les grandes baies vitrées.

«Les architectes sont, heureusement, de plus en plus conscients de l'importance des protections solaires. Ils disposent par ailleurs de softwares pour les aider à déterminer quelle solution privilégier», explique Ann van Eycken, secrétaire générale de Verozo, l'Union professionnelle belge des producteurs de volets et protections solaires. «Avec le facteur solaire «g», il est possible de calculer précisément quel est le rapport entre la quantité d'énergie solaire qui frappe la vitre et l'énergie solaire qui entre dans la pièce. Le facteur «gtot» donne le même calcul, mais en y ajoutant l'effet de protection solaire.» On estime que le réchauffement de la température derrière la vitre augmente de 5% en cas de lumière directe. Une protection solaire externe casse cette lumière directe et veille à ce que cette augmentation reste limitée et à ce que l'intensité lumineuse soit également répartie dans la pièce de manière à éviter l'aveuglement et les reflets. «Différentes méthodes de classification permettent de chercher une solution personnalisée en fonction de la situation typique d'un bâtiment et des besoins de ses utilisateurs: température, diffusion de la lumière, obscurcissement, vie privée, contact avec le monde extérieur. Il faut donner un ordre de priorité à ces fonctions pour arriver à la meilleure solution. La protection solaire diminue non seulement la quantité d'énergie nécessaire au refroidissement, mais augmente également le confort à l'intérieur du bâtiment», poursuit Ann van Eycken, absolument intarissable sur le sujet.

Le contrôle solaire' Une affaire de spécialistes

Pourtant, rien ne prédisposait cette juriste de formation à être la porte-parole des producteurs de volets et protections solaires. «J'ai longtemps travaillé au sein de rassemblements d'ingénieurs conseils en construction et j'ai fini par trouver énormément d'intérêt au différentes problématiques inhérentes au secteur de la construction». Et quand, en 2008, alors qu'elle se cherche un nouveau challenge professionnel, Verozo cherche une personne susceptible d'assurer la représentation du secteur tant au niveau national qu'international, elle n'hésite pas. Sept ans plus tard, elle connaît le sujet sur le bout des doigts et prend son bâton de pèlerin pour conscientiser particuliers et professionnels afin qu'ils installent les bonnes protections solaires aux bons endroits.

Et pour cause, selon Verozo, «un pare-soleil peut faire économiser jusqu'à 10% sur la facture d'énergie d'une habitation et jusqu'à près de 20% sur celle des bureaux, via des économies sur les frais de refroidissement d'air.»

Quant aux volets roulants, ils jouent non seulement le rôle de pare-soleil, mais offrent aussi une isolation supplémentaire en hiver. La protection solaire fait partie de l'enveloppe d'un bâtiment et grâce à la qualité des produits disponibles si on utilise et entretient ses stores en bon père de famille, il est possible d'en profiter pendant 20 ans. Il existe de nombreuses solutions de protection solaire, mais il en va de ce domaine comme du reste: mieux vaut consulter un professionnel. L'idéal est d'inclure les protections solaires dès l'élaboration du projet d'habitation. L'architecte pourra alors faire appel à un spécialiste qui l'aidera à faire le bon choix en fonction de l'orientation de l'habitation, de la destination des pièces et des préférences personnelles du maître d'ouvrage. Il n'y a pas de solutions universelles.

Verozo sur tous les fronts

Créée en 1998 par des entreprises phare du secteur, Verozo recense aujourd'hui 11 membres qui représentent l'essentiel du marché (Boflex, Copaco, Dickson, GLR Volets roulants, Harol, Helioscreen, Lecluyse, Renson Sunprotection, Somfy, Verano et Winsol).

'Un pare-soleil peut faire économiser jusqu'à 10% sur la facture d'énergie d'une habitation et jusqu'à près de 20% sur celle des bureaux, via des économies sur les frais de refroidissement d'air.'

Comme toutes les fédérations sectorielles, Verozo a pour mission principale de promouvoir et développer les intérêts communs dans le secteur de la protection solaire.

«Mais nos objectifs vont bien au-delà de la simple représentation du secteur. Il s'agit également de démontrer l'importance de la protection solaire dans la performance énergétique des bâtiments, de rappeler aux professionnels l'importance de la qualité et de l'innovation des systèmes de protections solaires dans le cadre du climat intérieur des bâtiments et enfin, de réaliser l'intégration de la protection solaire dans le concept du bâtiment durable qui inclut tout à la fois efficience énergétique, architecture et technique», énumère Ann Van Eycken.

Pour ce faire, Verozo est présent sur de nombreux fronts en contribuant à la professionnalisation du secteur, en participant à l'élaboration des normes européennes et à l'application des réglementations régionales et nationales, en se profilant comme un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des centres de recherches et des organisations professionnelles, en élaborant des programmes de formation pour les professionnels et les étudiants, en informant et en conseillant ses membres et en assurant un rôle en vue au sein de ES-SO- European Solar-Shading Organization (la fédération européenne des producteurs de volets et protections solaires) avec laquelle Verozo participe à de nombreuses études.

Adie Frydman

Nous vous recommandons

Deuxième édition des Xponential Humanitarian Awards

Deuxième édition des Xponential Humanitarian Awards

L’Auvsi (Association for Unmanned Vehicle Systems International – l’association internationale pour les systèmes de véhicules sans pilote) vient de lancer l’appel à candidatures pour la[…]

La protection des données, principale préoccupation des entreprises

La protection des données, principale préoccupation des entreprises

Spie Belgium stimule l’innovation

Spie Belgium stimule l’innovation

Across: quand l’architecture sert de pont entre communautés

Evénement

Across: quand l’architecture sert de pont entre communautés

Plus d'articles